lundi 26 octobre 2020
Accueil / Vie des personnels / Ecole de Montluçon : trente-huit gardiens de la paix intègrent la Gendarmerie
Séduits par "l'esprit de corps" et la "rigueur" militaire, trente-huit gardiens de la paix s'apprêtent à devenir gendarmes à l'issue d'une formation de trois mois à l'école de gendarmerie de Montluçon (Allier), inaugurant la première passerelle de ce type en France.

Ecole de Montluçon : trente-huit gardiens de la paix intègrent la Gendarmerie

Séduits par “l’esprit de corps” et la “rigueur” militaire, trente-huit gardiens de la paix s’apprêtent à devenir gendarmes à l’issue d’une formation de trois mois à l’école de gendarmerie de Montluçon (Allier), inaugurant la première passerelle de ce type en France.

A l’inverse, 50 gendarmes souhaitant devenir policiers sont formés à l’école de police de Draveil (Essonne). Ces échanges interviennent à la suite du rattachement en 2009 de la gendarmerie, dépendant auparavant du ministère de la Défense, au ministère de l’Intérieur. Les trente-huit policiers volontaires sélectionnés pour ce stage sont issus de toute la France. “Gendarmes et policiers font le même métier mais avec des modes d’action et des techniques d’intervention différents en raison du milieu”, explique le colonel Bruno Jedrasiak, commandant de la division de l’instruction à l’école de Montluçon.

La police couvre 5% du territoire et la moitié de la population, principalement en zone urbaine. La gendarmerie opère elle sur 95% du territoire et couvre l’autre moitié de la population, mais en zone rurale. Cours théoriques et pratiques rythment l’enseignement de cette promotion “passerelle” qui vise à une “acculturation à la gendarmerie”, explique le capitaine Marc Perrault, chargé de la formation. Les cours vont des techniques de combat à l’histoire de la gendarmerie en passant par la découverte du famas (fusil d’assaut militaire), la topographie, la sécurité routière, la bureautique ainsi que la connaissance des grades, différents en gendarmerie et en police. “Les gendarmes peuvent être appelés à intervenir sur des opérations extérieures, en Afghanistan ou en Afrique, et nous leur dispensons une formation militaire que la police, institution civile, n’inculque pas”, souligne M. Jedrasiak.Les élèves, en internat, se familiarisent également avec la vie de caserne propre aux militaires.

Contrairement aux policiers, les gendarmes disposent d’un logement de service au sein d’une caserne et sont à ce titre d’astreinte 24 heures sur 24.

Une motivation supplémentaire pour certains élèves: “en police, chacun rentre chez soi à la fin du service, on ne connaît personne. La vie en caserne est plus conviviale, c’est mieux pour la famille”, juge Jérôme Besars, 38 ans, gardien de la paix en région parisienne. Militaire pendant 15 ans, il est entré dans la police en 2006 mais souhaite désormais rejoindre la gendarmerie pour “retrouver l’esprit de corps” des militaires. “En gendarmerie, on suit une affaire de A à Z, depuis l’interpellation jusqu’à la présentation devant un juge, ce qui n’est pas le cas en police où différents services interviennent”, souligne pour sa part Magali Tanguy, 25 ans, vêtue du treillis de rigueur. La jeune femme, issue d’une famille de militaires, apprécie “l’esprit militaire et sa rigueur”. Elle sera affectée dès le mois de septembre à la brigade de Belle-Isle-en-Terre (Côtes d’Armor).

L’école de Montluçon – l’une des quatre de ce type en France – compte au total 1.200 élèves dont une partie doit défiler jeudi à Paris pour le 14 juillet. La formation passerelle doit s’achever le 28 juillet. Les élèves prêteront ensuite serment devant le tribunal de Montluçon. Ils auront alors cinq ans pour changer d’avis, après quoi ils intègreront définitivement la gendarmerie.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " : des articles inédits, une veille sur la presse et des informations pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.