vendredi 25 septembre 2020
Accueil / A la Une / Ecole de gendarmerie de Dijon : élection au comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail
Bulletin de vote dans une urne
Photo d'illustration (M.GUYOT/ESSOR).

Ecole de gendarmerie de Dijon : élection au comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail

Arrêté du 29 juin 2016 fixant la date et les modalités de l’élection au comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail de l’école de gendarmerie de Dijon

Article 1

La date de l’élection des représentants du personnel au comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail de l’école de gendarmerie de Dijon est fixée au 3 novembre 2016. L’heure de clôture du scrutin est à fixée à 17 heures.

Article 2

Il est institué un bureau de vote, ouvert de 8 heures à 17 heures, dont le président appartient au commandement de l’école de gendarmerie. Le vote a lieu à l’urne, au scrutin secret, sur sigle et sous enveloppe. Par dérogation à l’alinéa précédent, le vote a lieu par correspondance pour les personnels empêchés en raison des nécessités de service ou par suite d’absence régulièrement autorisée.

Article 3

Les listes, établies conformément aux dispositions des articles 20 et 21 du décret du 15 février 2011 susvisé, et les déclarations de candidatures sont déposées à partir du 19 septembre 2016 et jusqu’au 22 septembre 2016, 15 heures auprès du commandant de l’école de gendarmerie de Dijon.

Article 4

La liste des électeurs est affichée dans les locaux de l’école de gendarmerie de Dijon au moins un mois avant la date du scrutin, soit au plus tard le 3 octobre 2016.

Article 5

Les opérations de dépouillement des votes débutent le 3 novembre 2016 à 17 heures.

Article 6

Ne sont pas comptés comme suffrages exprimés :

a) Les bulletins blancs ;

b) Les bulletins tenus pour nuls, c’est-à-dire ceux :
– établis au nom d’une liste dont la candidature n’aura pas été régulièrement déclarée ;
– dans lesquels les votants se font connaître ;
– portant des signes d’identification ;
– comportant des ratures ou des surcharges ;
– établis au nom de listes différentes lorsqu’ils sont contenus dans une même enveloppe de vote ;
– autres que ceux mis à disposition des électeurs par l’administration ;
– trouvés dans l’urne sans enveloppe ;
– manuscrits ;
– placés dans une enveloppe non réglementaire.

Un procès-verbal des opérations de dépouillement est établi auquel sont annexés les bulletins considérés comme nuls.

Article 7

Il est procédé à la proclamation et à l’affichage des résultats électoraux dans les trois jours suivant la fin des opérations électorales soit, au plus tard le 9 novembre 2016. Les contestations sur la validité des opérations électorales sont portées dans le délai de cinq jours francs suivant la proclamation des résultats devant le Commandant de l’école de gendarmerie.

Article 8

Le nombre de représentants du personnel, désignés par les organisations syndicales, est fixé conformément à l’annexe 2 de l’arrêté du 26 novembre 2014. La répartition des sièges se fait à la proportionnelle avec répartition des restes à la plus forte moyenne.

Compte tenu des résultats de l’élection, le commandant de l’école de gendarmerie de Dijon auprès duquel est institué le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail répartit les sièges et invite chacune des organisations syndicales à désigner le représentant titulaire et le représentant suppléant pour chacun des sièges qui leur sont attribués.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *