mardi 16 juillet 2019
Accueil / L'actualité Auvergne Rhône-Alpes / L’hommage au gendarme d’Ornex (01) Denis Combe, à l’honneur dans un film
Le gendarme Denis Combe, très connu dans l'Ain, a été accompagné à sa dernière demeure dans le Jura. Il est décédé le dimanche 4 mai 2019 des suites d'une grave maladie. Il a notamment longtemps servi à la brigade d'Ornex.

L’hommage au gendarme d’Ornex (01) Denis Combe, à l’honneur dans un film

Denis Combe (Photo DR)
Denis Combe (Photo DR)

Décédé à l’âge de 69 ans, le dimanche 4 mai des suites d’une grave maladie, le maréchal des logis-chef Denis Combe, très connu dans l’Ain, a été accompagné à sa dernière demeure dans le Jura ce vendredi 10 mai. Ce gendarme a notamment longtemps servi à la brigade frontalière d’Ornex, près de Ferney-Voltaire et a terminé sa carrière au CCPD de Genève. Un film sur le centre de rétention de Frambois (Suisse) met en exergue son humanisme.

“C’est le plus grand gendarme que j’ai eu à côtoyer durant ma carrière, il avait une telle aura auprès de ses camarades et de la population… Denis était un gendarme hors norme comme il ne s’en fait plus aujourd’hui”, témoigne le major David Desfarges, commandant de la brigade territoriale autonome de Chezery-Forens (Ain).

“Denis était le Gendarme avec un grand G de la brigade d’Ornex, nous avons perdu un grand homme, un camarade, un confident, il était notre guide à la brigade d’Ornex”, poursuit le sous-officier. “Ses qualités professionnelles et humaines étaient appréciées tant au niveau de la Gendarmerie que de la population de Ferney-Voltaire”, dit le gradé. Intarissable sur son camarade et ami, il rapporte cette anecdote révélatrice. Plus de 15 ans après son départ, des habitants se sont rendus à la police municipale pour avoir confirmation de la mort de Denis Combe!

L’hommage du colonel Mickaël Di Méo

Son ancien commandant de compagnie, le colonel Mickaël Di Méo, commandant du groupement de gendarmerie mobile de Maisons-Alfort, a tenu à témoigner. “Denis était un gendarme exemplaire et altruiste. Totalement dévoué à la collectivité, il n’hésitait pas à prendre sur son temps libre pour tisser les liens avec la population locale. Cet investissement se traduisait pas une grande efficacité dans ses fonctions d’enquêteur mais lui conférait surtout un respect unanime y compris de la part de nos jeunes troublions. C’est un immense Monsieur qui nous quitte là”, ajoute l’officier.

Ses obsèques se sont déroulées à Crançot, près de Lons-le-Saunier (Jura) en présence de ses  camarades. Parmi eux, des anciens d’Ornex, des militaires du CCPD de Genève et deux gendarmes de la communauté de brigades de Lons-le-Saunier. Les porte drapeaux de l’amicale des retraités du Pays-de-Gex, des médaillés militaires et de l’amicale des marins et des anciens combattants du Pays-de-Gex étaient également présents.

Gendarme auxiliaire

Né en 1950 à Lons-le-Saunier, Denis Combe est d’abord gendarme auxiliaire pendant son service national en 1971. Il termine 1ère classe et retourne à la vie civile. Il  intégre l’Arme en 1975 avec comme bagages un certificat d’études primaires et un Cap d’imprimerie.

Formé à Chaumont, il débute son parcours à la brigade de Creil (Oise) où il reste jusqu’en 1985. Puis, il revient dans sa région en étant affecté à la brigade d’Ornex où il restera jusqu’en 2003. Le chef Combe termine sa carrière détaché au Centre de coopération policier et douanier (CCPD) de Genève en Suisse. Il sert ensuite dans la réserve.

Médaillé militaire, titulaire de la médaille de la Défense nationale échelon or, il totalisait deux témoignages de satisfaction et six lettres de félicitations.

Revenu dans la vie civile, il est chef d’unité dans un centre de rétention administrative à Frambois, près de Genève. A ce titre, il est l’un des personnages principaux d’un film documentaire “Vol spécial” de Fernand Melgar. Ce film, plusieurs fois primé, montre le quotidien du personnel et des détenus de l’un des vingt-huit centres de renvoi pour étrangers en situation irrégulière.

On voit longuement Denis au contact des demandeurs d’asile, dans un contexte différent du travail de brigade que nous connaissons, mais je retrouve tout à fait le souvenir du “Gendarme Combe” : professionnel, dévoué, humain” témoigne un ancien camarade.

Sur la page facebook du film, Denis Combe témoigne sur sa mission dans ce centre. À son épouse, à ses trois enfants, à ses proches et à ses camarades, L’Essor adresse ses sincères condoléances.

Didier Chalumeau

A voir également

Première réussie pour la manifestation "Les gendarmes ont du talent" à Montpellier (Photo : Groupement de gendarmerie départementale de l'Hérault).

Montpellier : “Les gendarmes ont du talent”… et du cœur !

La première édition des "Gendarmes ont du talent" s'est tenue le vendredi 21 juin au quartier Lepic, à Montpellier. Une manifestation encore inédite, placée sous la présidence du général Jean-Valéry Lettermann, commandant adjoint la région de gendarmerie d'Occitanie, commandant le groupement de l'Hérault.

Un commentaire

  1. Un héros et un grand homme.
    Repose en paix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *