lundi 27 mai 2019
Accueil / Vie des personnels / Deux gendarmes s’engagent dans une nouvelle formation “cyber” à l’Ecole militaire
L'Ecole militaire (Crédit photo: Steven Byles / Flickr).
L'Ecole militaire (Crédit photo: Steven Byles / Flickr).

Deux gendarmes s’engagent dans une nouvelle formation “cyber” à l’Ecole militaire

Marc Watin-Augouard, lors d'une conférence du FIC (Crédit photo: GT/L'Essor).
Marc Watin-Augouard, lors d’une conférence du FIC (Crédit photo: GT/L’Essor).

Deux gendarmes, le général (2S) Marc Watin-Augouard et le colonel Gilles Martin, chargé de mission à l’Inspection générale de la gendarmerie nationale, intègrent la nouvelle session nationale “Souveraineté numérique et cybersécurité”, inaugurée ce jeudi 4 octobre.

Cette formation est lancée conjointement par l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (Inhesj) et l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN), en partenariat avec l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi) et l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria).

Marc Watin-Augouard, le cofondateur du Forum international de la cybersécurité (FIC), a été désigné référent de cette formation. Pilote de cette rentrée, il est chargé d’accompagner les auditeurs, de faciliter leurs travaux et de fédérer les équipes des deux instituts nationaux réunis de manière inédite dans une session nationale.

Lire aussi sur L’Essor : Marc Watin-Augouard, le gendarme derrière le succès du FIC

En tout, la formation accueille quarante auditeurs, venus d’administrations publiques ou du secteur privé. Parmi eux, le chargé de mission à l’Inspection générale de la gendarmerie nationale, le colonel Gilles Martin, qui suivra donc les neuf séminaires prévus jusqu’en juin 2019.

Une présence d’un gendarme bienvenue, à l’heure où, pour la directrice de l’Inhesj, Hélène Cazaux-Charles, “il faut une mobilisation de nos institutions régaliennes”, dont bien sûr les deux ministères de référence de son institut, les forces de sécurité intérieure et la magistrature, sur les questions de cybersécurité.

Gabriel Thierry

A voir également

Au Centre national de la formation à la police judiciaire (CNFPJ), en octobre 2018 (Crédit photo: GT/ L'Essor).

Les pistes d’avenir pour la formation des gendarmes

Les gendarmes vont plancher ce 21 mai sur les pistes d'avenir de leur formation. Un domaine crucial: près de 30.000 militaires sont formés chaque année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !