samedi 26 septembre 2020
Accueil / Vie des personnels / Décès du général de division Pierre Rigaud

Décès du général de division Pierre Rigaud

Le général de division Pierre Rigaud, ancien commandant de la région de gendarmerie de Paris, est décédé à l’âge de 97 ans, a annoncé sa famille dans le carnet du Figaro.

Le général Rigaud est né en 1920 à Saint-Restitut (Drôme). Saint-Cyrien, il fut résistant pendant la Seconde guerre mondiale et participa notamment aux sabotages des lignes ferroviaires et téléphoniques, le 13 août 1944, deux jours avant le débarquement allié en Provence.

Il exerça les commandements dévolus à un officier de gendarmerie puis devint une grande figure de la gendarmerie mobile après 1968. Il a commandé le groupement blindé de la gendarmerie mobile (GBGM) puis la gendarmerie mobile en région parisienne. En 2006, il écrivait en préambule d’un ouvrage consacré à l’histoire de la gendarmerie mobile d’Île-de-France que cette dernière est «l’un des moyens les plus adaptés pour faire face à la graduation des menaces », ajoutant que « sa coopération avec les forces de police doit être parfaite et sans arrière pensées ». Il termine sa carrière comme commandant de la région de gendarmerie de Paris.

Une messe sera célébrée le jeudi 2 mars à 10 heures en l’église de Saint-Restitut.

Le général de division Pierre Rigaud était commandeur de la Légion d’honneur,  grand officier de l’ordre national du Mérite, Croix de guerre 1939-1945 avec palme et Médaille de la Résistance.

JR

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *