lundi 26 octobre 2020
Accueil / Vie des personnels / Dans les étoiles…
Un petit point en chiffre sur le nombre de généraux, armée par armée.

Dans les étoiles…

Un petit point en chiffre sur le nombre de généraux, armée par armée.

Il y avait en 2007 : 633 officiers généraux en activité dans les armées, à savoir :

  • 202 pour l’Armée de terre
  • 120 pour la Délégation générale pour l’armement
  • 81 pour l’Armée de l’air
  • 80 pour le Contrôle général des armées
  • 65 pour la Marine nationale
  • 54 pour la Gendarmerie nationale
  • 3 pour le Service des essences

 

Ce qui fait un ratio de :

  • Armée de terre : 1 général pour 594 militaires
  • Armée de l’air : I général pour 716 militaires
  • Marine : 1 amiral pour 683 militaires
  • Service de santé : 1 général pour 179 militaires
  • Gendarmerie : 1 général pour 1916 militaires.

 

Les armées prévoient une déflation d’ici 2012 et envisagent de supprimer :

  • 29 généraux dans l’Armée de terre
  • 12 dans la Délégation générale pour l’armement et le Contrôle général
  • 2 pour l’Armée de l’air et la Marine

Seule la Gendarmerie échapperait à la déflation et ses effectifs passeraient de 57 en 2008 à 63 en 2012.

Bien que toujours moins nombreux proportionnellement que dans les autres armées les généraux de Gendarmerie ont fait l’objet d’une augmentation de nombre spectaculaire. Un général (2 S) précise : “Quand je suis entré dans la gendarmerie, en 1958 il y avait 6 généraux, quand j’en suis parti en 1988 il y en avait 22. Ils sont passés à 36 en 2003 et j’apprends qu’il seront 63 en 2012 !”

Les généraux en deuxième section du cadre des officiers généraux sont au nombre de 5 500. En théorie, ces généraux sont rappelables. Ce qui est exceptionnel. Il faut noter qu’ils perçoivent une pension de retraite égale à 80 % de leur solde de base (comme les autres militaires) considérée comme une solde de réserve et bénéficient d’une carte de réduction dans les chemins de fer.

 

Avis de “L’Essor”.

Nous sommes partisans de l’unification des ratios entre les différentes armées. La hiérarchie militaire doit être à l’image de la hiérarchie civile pour rester attractive et il serait souhaitable de mettre à plat les niveaux de rémunérations des postes les plus élevés de la fonction publique. On s’apercevrait que les militaires ne sont pas les plus favorisés.

 

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " : des articles inédits, une veille sur la presse et des informations pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.