mercredi 30 septembre 2020
Accueil / Vie des personnels / Création d’un poste de porte-parole de la Gendarmerie
Pour la première fois dans l’histoire de la Gendarmerie, un poste de porte-parole vient d’être créé et confié à une lieutenant-colonel, Karine Lejeune, quadragénaire.

Création d’un poste de porte-parole de la Gendarmerie

Pour la première fois dans l’histoire de la Gendarmerie, un poste de porte-parole vient d’être créé et confié à une lieutenant-colonel, Karine Lejeune, 41 ans, mariée et mère de deux enfants.

Cet officier a pris ses fonctions ce jeudi au siège de la DGGN, à Issy-les-Moulineaux, près de Paris.

Sortie de l’Ecole des officiers de la Gendarmerie de Melun, elle a notamment commandé la compagnie de gendarmerie départementale de Cambrai (153 gendarmes sur 108 communes) pendant trois ans. Karine Lejeune a suivi les cours de l’Ecole de guerre avant de diriger la section « prévention de la délinquance » de la Gendarmerie, son dernier poste.

Crowdfunding campaign banner

3 Commentaires

  1. flashlook

    un porte parole de la gendarmerie ? mais le directeur de la gendarmerie alors il sert à quoi lui exactement ? quant à mettre un officier lt colonel, je doute de sa liberté d expression à voir comment le dernier général de GN s est fait virer manu militari après avoir ouvert sa g….e devant une commission à l assemblée nationale!

  2. Dubois

    Et si pour commencer à crier vous attendiez d’avoir mal……

  3. Trés bien, la fonction de porte-parole; il en manque un pour les armées; ça éviterait que les operations importantes soient commentées par de jeunes journalistes inexpérimentés des chaînes d’infos répétitives.
    Ceci dit, ce poste est aussi “la voix de son maitre”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *