dimanche 17 janvier 2021
Accueil / L'actualité Bourgogne-Franche-Comté / Cote d’Or : le chef d’escadron Jean-Luc Petit prend sa retraite
Le général Kim a retracé la carrière du chef d’escadron Petit (Photo JF Cortot/ L’Essor)

Cote d’Or : le chef d’escadron Jean-Luc Petit prend sa retraite

Jean-Luc Petit a débuté sa carrière dans les paras (Photo JF Cortot/L’Essor)

Le chef d’escadron Jean-Luc Petit qui commande l’EDSR 21 a fait valoir ses droits à la retraite et se reconverti dans le secteur civil.

Le 15 juin, le général Kim a salué le départ du chef d’escadron Jean-Luc Petit, commandant l’EDSR de la Côte-d’Or.
Jean-Luc Petit débute son parcours militaire comme volontaire service long au 6ème régiment parachutiste d’infanterie de marine (RPIMa) de Mont-de-Marsan. Il obtient son brevet de parachutiste, suit la formation de tireur LRAC, effectue un stage commando et un séjour au centre d’entraînement de l’infanterie de tir opérationnel (CEITO). Après deux années dans l’armée de Terre, il réussi le concours d’entrée en école de sous-officier de Gendarmerie. A sa sortie de l’école de Châtellerault, il rejoint l’escadron 25/7 de Saint-Etienne-lès-Remiremont ou il obtient le brevet d’alpiniste et de skieur militaire.
En 1998, il rejoint la gendarmerie départementale à la brigade territoriale de Giromagny. Il entame dans la foulée la formation en vue d’obtenir l’examen d’OPJ, qu’il réussi brillamment en se classant 1er au niveau national. En 2002, il suit le stage de motocycliste et est affecté à la BMO de Belfort.
En 2005, il réussit le concours d’entrée à l’EOGN et à sa sortie en 2007, il prend son premier poste d’officier comme commandant de la brigade d’Etupes (25).
En 2011, à sa promotion au grade de capitaine, il prend la tête de l’EDSR des Vosges à Epinal. En 2015, il rejoint Dijon comme commandant d’EDSR de la Côte d’Or.
En 2016, il est promu chef d’escadron.

Le général Kim a souligné que “le chef d’escadron Petit, a su s’imposer dans toutes ces responsabilités grâce à ses qualités professionnelles et humaines, sa disponibilité et sa force tranquille !”

Ces hommes lui ont offert du matériel en lien avec son sport et loisirs favori : le parapente qu’il pourra pratiquer dans les Vosges saônoises dont il est originaire,
Jean-Luc Petit rejoint la Haute-Saône, pour travailler au sein d’un important groupement de dépanneur «  G16″, dans la filiale GMP logistique où il gérera les fourrières départementale de la Haute-Saône et du Territoire de Belfort, Il participera également au management et au développement stratégique de l’entreprise et du Groupe G16.
L’Essor souhaite une bonne retraite et une bonne reconversion au chef d’escadron Petit.

 

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.