mardi 29 septembre 2020
Accueil / Vie des personnels / La “confiance absolue” de Manuel Valls envers le général Favier
Manuel Valls, ministre de l'Intérieur (Photo Matthieu Guyot l'Essor)
Manuel Valls, ministre de l'Intérieur (Photo Matthieu Guyot l'Essor)

La “confiance absolue” de Manuel Valls envers le général Favier

Manuel Valls est monté au créneau mercredi à Beauvais pour prendre la défense des forces de l’ordre, qui font selon lui l’objet de “trop de mises en cause”, comme on l’a vu au moment du décès de Rémi Fraisse à Sivens. “Il y a trop de mises en cause de la Police et de la Gendarmerie et de l’action qui est la vôtre”, a déclaré le Premier ministre à la fin de son discours d’inauguration du nouveau commissariat de Beauvais.

L’action des forces de l’ordre a été très critiquée après la mort de Rémi Fraisse le 26 octobre sur le site du barrage contesté de Sivens. “Et tout au long de cette matinée avec (le ministre de l’Intérieur) Bernard Cazeneuve, nous rappellerons combien le sens de l’État, combien l’ordre républicain, combien les valeurs de la République reposent sur l’action des policiers et des gendarmes”, a-t-il souligné après avoir coupé le ruban et assisté à la cérémonie avec des enfants qui ont chanté la Marseillaise.

Le Premier ministre a ainsi résumé le “message” qu’il souhaitait faire passer lors de ce déplacement centré sur les questions de sécurité: “soutien déterminé aux forces de l’ordre parce que vous êtes garants de l’ordre républicain et de la cohésion nationale”.

“Soyez fiers”, a-t-il lancé à plusieurs reprises. “Les Français vous admirent”, a-t-il ajouté, annonçant que 405 policiers et gendarmes seraient recrutés en France en 2015 “comme en 2014”. “Exercer le métier de policier est, je le sais, exigeant, difficile, parfois ingrat, souvent dangereux. Aussi je voudrais vous redire ma reconnaissance et ma gratitude pour le travail que vous accomplissez au quotidien”, a-t-il affirmé.

Il a passé en revue les policiers, suivi par Bernard Cazeneuve, avant de déposer une gerbe à la mémoire des policiers morts en fonction. Un peu plus tard au cours de ce déplacement, Manuel  Valls a réaffirmé son soutien à Bernard Cazeneuve et dit sa “confiance absolue” en Denis Favier, directeur général de la Gendarmerie, qui était monté au créneau pour défendre ses hommes après la mort de Rémi Fraisse.

Crowdfunding campaign banner

2 Commentaires

  1. canet

    C’est la moindre des choses cette confiance

  2. Mme CITERNE

    Il est temps de défendre les gendarmes car jusqu’à présent on ne l’a pas beaucoup entendu et les gendarmes sont les plus défendeurs de l’état

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *