vendredi 30 octobre 2020
Accueil / Vie des personnels / Communiqué de “L’Essor” et de l’UNPRG
L’ assassinat par arme à feu de deux femmes gendarmes à Collobrières (Var) le 17 juin à 23 heures 00 a plongé l’ensemble des personnels de la Gendarmerie en activité et en retraite dans la stupeur, la douleur et l’indignation.

Communiqué de “L’Essor” et de l’UNPRG

L’ assassinat par arme à feu de deux femmes gendarmes à Collobrières (Var)  le 17 juin à 23 heures 00  a plongé l’ensemble des personnels de la Gendarmerie en activité et en retraite dans la stupeur, la douleur et l’indignation.

Pour la première fois, des femmes gendarmes en service sont victimes d’un tueur lâche et déterminé et ce fait abominable illustre le climat de violence dans lequel on est arrivé, même dans les villages réputés pourtant tranquilles et sûrs.

Cette tragédie met l’accent  sur la nécessité de disposer des moyens suffisants pour assurer une surveillance continue sur toute l’étendue du territoire. “L’Essor” et l’UNPRG, bouleversés, offrent des condoléances émues au familles des victimes et assurent les camarades d’active de leur indéfectible soutien.

Crowdfunding campaign banner

11 Commentaires

  1. Philippe BLOT

    Bonjour,

    Au-delà des polémiques, la direction devrait finir par comprendre qu’une patrouille de nuit ou une intervention nocturne ne doit pas se faire à deux militaires.

  2. De nombreuses questions sont soulevées, pourquoi 2 femmes PAM et de nuit, le COG a du être informé, demande de renfort, (autre patrouille, PSIG) heure légale d’intervention au domicile d’un particulier, connaissance du mis en cause etc..

  3. wattel maurice

    Je suis triste, mais pourquoi ne pas avoir attendue le matin, car c’est un vol simple de sac à main. Ou demander des renseignements sur l’individu.Ou demander du renfort. j’espère que ce n’était pas pour faire un résultat, affaire résolue. (course au résultat) Ancien de l’arme je suis très triste.

  4. GUICHARD

    Bonjour,

    Triste moment pour la famille gendarmerie.
    Mais tout de même au delà de toutes les revendications, il y a peut être une question à se poser. N’est ce pas la routine qui tue!!! Quelque soit la mission, la routine endors les sens et la méfiance. Alors peut être il faudrait méditer à l’avenir sur cette “routine””surtout au jour d’aujourd’hui.

  5. wanda76

    Sincères condoléances aux familles.
    Triste nous le sommes.
    Questions pourquoi 2 gendarmes féminins qui plus est gradés plus d’hommes à la brigade, manque d’effectif ? voilà le résultat d’une politique
    minimaliste.

  6. audren

    Oui Docteur GUILLOTIN, cette fois tu vas bien nous manquer;;; mes pensées vont vers nos valeureuses Gendarmes et leurs familles – Qu’elles reposent en paix la-haut, près de sainte Geneviève – En tous cas soyons nombreux, les anciens, à assister à la cérémonie vendredi à Hyères, c’est notre devoir et il en va de notre honneur, personnellement j’y serai, pensant à tous nos soldats tombés au champ d’honneur – N’oublions jamais !!!

  7. marti

    Condoléances aux familles.
    Bien triste dénouement d’une intervention menée par deux militaires d’astreinte.
    Des questions trottent dans ma tête: Comment cet individu a-t-il pu se saisir du PA? Etait-il encore dans son étui? La dragonne était-elle bien en place?(Si l’arme était attachée au ceinturon par la dragonne comment l’agresseur a-t-il pu poursuivre la seconde gendarme l’arme au poing sans que cette dernière ne puisse elle même faire usage de son pistolet).
    Même si les moyens sont minimes, il y en a, à charge pour chacun de les utiliser (GPB). Les risques ont toujours existé et ce sera toujours le cas. Chaque intervention est un cas particulier et présente sa part de danger.
    Retraité de l’arme je suis très attristé et souhaite que la justice soit la plus sévère possible. (Sur ce dernier point, j’ai des doutes).

  8. gérard noyelle

    je viens de prendre connaissance des 7 commentaires et vous êtes tous
    dans le vrai. Une intervention très tardive pour un vol de sac à main
    qui plus est avec 2 femmes sans identification de l’auteur soupçonné et bien voilà le résultat !!!! si c’était pour faire un contrôle alcoolémie donc du
    rendement, il y aurait plus de monde, non ?
    Condoléances sincères et attristées aux familles-pauvres gosses!!!!!

  9. Patrick Barrau A/C en retraite

    J’ai été horrifié d’apprendre ce qui venait de se passer dans ce petit village des PACA. Je suis d’accord avec mon camarade anonyme et WANDA 78,POURQUOI DEUX FEMMES SEULES PAMI? Commandant de brigade pendant 14 ans puis 2° adjoint d’une très importante unité pendant dix ans, j’ai toujours dit à mes militaires d’être prudent que l’on était pas tout seul sur le terrain, qu’il ne fallait pas hésiter à demander des renforts si on n’est pas sûr de l’intervention. Aujourd’hui alors que la direction parle de mettre un seul gendarme en patrouille pour les missions de routine, il faut que nous nous élevions, nous les membres de l’UNPRG et de l’ ESSOR contre CETTE MESURE. Souvenez vous tous que dans notre métier IL N’Y A PAS DE MISSION DE ROUTINE et la ROUTINE TUE.
    Je me permets de m’associer à la douleur des familles qui aujourd’hui pleurent des êtres chers.

  10. Sincères condoléances aux familles.
    Une tragédie de plus dans notre société. Il est certain que la routine, si c’est le cas, fait la part belle à ce genre de citoyen sans scrupule (si on peut encore dire ” citoyen ”).
    Courage aux proches

  11. LABOULBENE

    Nous partageons avec mon épouse la douleur ressentie par ces deux familles et leurs présentons nos sincères condoléances .

    Retraité, Major ancien cdt d’unité, je me suis souvent opposé à mes supérieurs pour agir sur des interventions, sans un moment de réflexion;
    et avec du recul , ils avouaient ma prudence avec une étude préalable de la situation .
    Nous ne vous oublierons pas !!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.