mercredi 28 octobre 2020
Accueil / Vie des personnels / Le colonel Olivier Kim va diriger la région de gendarmerie de Bourgogne

Le colonel Olivier Kim va diriger la région de gendarmerie de Bourgogne

Commandant de la prévôté, le colonel Olivier Kim, 50 ans, s’apprête à prendre la direction de la région de gendarmerie de Bourgogne et du groupement de gendarmerie de Côte d’Or.

Il succédera au général de brigade Jean-Luc Favier, homonyme du directeur général, qui deviendra commandant en second de la région de Gendarmerie de Bretagne et de la Gendarmerie pour la zone de défense et de sécurité Ouest.

Il remplacera à ce poste le général de brigade Jean-Robert Bauquis, qui devrait rejoindre la deuxième section des officiers généraux.
Pour l’anecdote, le général Favier avait déjà succédé au général Bauquis à la tête de la région Bourgogne.

Entré en Gendarmerie en qualité de lieutenant, le colonel Kim effectue une partie de sa carrière au GIGN et participe notamment à l’assaut de Marignane. Plus tard, il est muté au Commandement des opérations spéciales (COS) à Taverny (Val d’Oise). Il est alors engagé sur plusieurs théâtres d’opérations extérieures dans les Balkans (Bosnie, Macédoine,…).

En 2003, à la demande du DGGN, il créée et dirige le bureau de lutte antiterroriste (BLAT) de la Gendarmerie. Une carrière également marquée par son rôle de conseiller des autorités de Kaboul (Afghanistan) pour la Police durant une année de 2011 à 2012.

En octobre 2012, le DGGN lui confie la création et la direction du commandement de la gendarmerie prévôtale.

Crowdfunding campaign banner

3 Commentaires

  1. RABAGLIATO

    je me souviens alors qu’il était capitaine et commandait la Compagnie de Salon de Provence, des quelques jours d’entrainement sur la base aérienne, préparation au défilé du 14 juillet à Marseille…c’était en 1996…. sa rigueur, doublée de bonnes rigolades…un excellent souvenir. J’avais un GA, pivot, qui marchait à “l’amble”, inutile de vous dire les prises de tête pour arriver à le faire marcher au pas….

  2. BIRAULT

    En ma qualité d’adjoint du Cdt. de Cie; de La Rochelle, j’avais pris, à la demande de mon colonel, la direction d’une importante enquête aboutissant à l’interpellation de trois dangereux traficants de drogue dont une femme, à Périgueux. Le concours du GIGN avait été efficace et me souviens fort bien du Capitaine KIM, lequel m’avait fortement impressionné par son calme, son esprit de synthèse et sa décision au dernier……….et bon moment. Affaire réussie, ce devait être en 1992 ou 13.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.