jeudi 5 décembre 2019
Accueil / Vie des personnels / Chaque gendarme aura bientôt son équipement numérique
tableau de bord équipé d'une tablette dans Dacia de la Gendarmerie
tableau de bord équipé d'une tablette dans Dacia de la Gendarmerie

Chaque gendarme aura bientôt son équipement numérique

Nouveau challenge technologique de la Gendarmerie, l’équipement numérique du gendarme est expérimenté depuis le début du mois de septembre au sein du groupement de gendarmerie départemental du Nord. L’objectif, à terme, est d’améliorer les solutions retenues en vue d’une généralisation au niveau national.

En quoi consiste le dispositif ?

Ce projet appelé NéoGend, du nom de l’équipe en charge du développement de l’équipement numérique du gendarme à la DGGN, est mené dans le cadre du plan ministériel pour la sécurité (PMS). Plan qui comporte notamment un volet sur la mobilité et la mise à disposition de terminaux et d’applications adaptés pour moderniser les forces de sécurité.

A l’étude depuis 2013, la mise au point de la technologie et la sécurisation du dispositif s’est déroulée courant 2014. Et c’est donc en ce moment qu’a lieu le déploiement expérimental du dispositif. Au total, 800 smartphones Samsung S5 et 400 tablettes Sony Xperia Z2 ont été confiés aux quelque 1.200 militaires du groupement de gendarmerie départemental du Nord. Des gendarmes dont les retours d’expérience seront forcément précieux afin de perfectionner, voire de modifier ces nouveaux outils.

Diverses applications en phase de test

Parmi les applications testées, l’une d’elles est déjà bien connue des gendarmes. Il s’agit de l’application OTV pour « Opération tranquillité vacances » qui permet, par exemple, de distinguer sur une carte les résidences qui ont fait ou non l’objet de surveillance au cours des derniers jours.

Axée plus spécifiquement sur les contrôles, une application doit permettre de lire les informations contenues au sein de la bande MRZ (« Machine reading zone » ou zone chiffrée uniquement lisible par une machine) contenues dans certains titres (carte d’identité, passeport, carte grise, …). Le but est ici de récupérer automatiquement, et sans erreur de saisie, ces données directement transmises au terminal informatique embarqué (TIE).

L’équipement numérique comprend aussi l’accès à deux types de messagerie. L’une, interpersonnelle, permettant l’envoi et la réception de mails grâce à un accès au réseau 3G/4G et Wi-Fi. L’autre dite « messagerie tactique », permettant un accès à des informations opérationnelles utiles. Un outil en lien avec l’application « prise de note », qui doit faciliter le recueil et la saisie d’informations sur le terrain.

Enfin, parmi les autres applications en cours de test, il y a une application de « cartographie opérationnelle » qui doit permettre la géolocalisation des patrouilles environnantes et les événements en cours de développement. Un outil d’aide à la prise de décision dont l’objectif est de faciliter la gestion du déploiement des gendarmes.

Un équipement numérique en phase de test au niveau départemental qui pourrait être expérimenté prochainement dans certaines unités spécialisés (brigades fluviales, formations aériennes,…) avec des applications répondant à leurs besoins spécifiques.

A voir également

Sainte Geneviève, illustration (Photo : wikipédia/creative commons).

A Dun-le-Palestel, les gendarmes réunissent la statue de Sainte-Geneviève et son modèle

Parmi les nombreuses célébrations honorant sainte Geneviève, celle de Dun-le-Palestel brille d'un éclat tout particulier.

5 Commentaires

  1. zoom

    tu parles d une avancée, franchement ca va faire peur aux cambrioleurs ca, tiens, comme mesure pour sur, ils vont fuir hors de nos frontières comme des rats qui quittent le navire tellement cette mesure va les effrayer, puffff

  2. aramis

    @zoom
    il est facile de se gausser et de faire de des réflexions a deux balles. Il n’empêche que c’est en place dans les polices aux USA depuis plusieurs années et que ça s’avère très efficace.

  3. maurice Andrieux

    Il serait souhaitable que les gendarmes actifs aient sur leur tablette le nom et l’adresse des retraités et qu’il leur rendent un petite visite de temps en temps.Aujourd’hui, les retraités sont complètement oubliés. Il y a plus de 15 ans que je n’ai pas vu un gendarme actif chez moi. je réside pourtant dans une petite ville où! il y a une communauté de brigades.

  4. ZOOM

    (excusez mon retard, je n avais pas lu la réponse du sieur aramis )
    aramis : chacun a le droit de s exprimer et émettre son opinion sur les sujets présentés que ça plaise ou pas, cela s appelle la liberté d expression ! je sais, le 7 janvier 2015, certains ont payé de leur vie pour en avoir usé!

  5. En tout cas bravo pour avoir choisi une jeune entreprise française Ariadnext pour leur application de verification de carte d’identité ! et leur application IDCHECK.IO qui permet de contrôler efficacement les documents d’identité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *