samedi 31 octobre 2020
Accueil / Vie des personnels / Budget de l’Intérieur : les syndicats de police stupéfaits de la baisse de l’ISSP

Budget de l’Intérieur : les syndicats de police stupéfaits de la baisse de l’ISSP

Les syndicats de police se sont déclarés mercredi “stupéfaits” de la diminution d’une indemnité spéciale de risque, pour les élèves policiers et gendarmes uniquement, prévue dans le budget 2014 du ministère de l’Intérieur dans un souci d’économie. “La diminution de l’indemnité de sujétions spéciales de police des élèves en école” de gendarmerie et de police est inscrite dans le dossier de presse de Bercy du budget “sécurité” comme permettant une économie de 12 millions d’euros en 2014 au ministère de l’Intérieur.

Cette ISSP, sorte de prime de risque pour les forces de l’ordre, est très ancienne et le gouvernement de gauche de François Mitterrand l’avait intégrée pour le calcul de leur retraite. Selon Bercy, cette “diminution” permet “d’adapter l’indemnité à la réalité de sujétions des élèves” commissaires de police ou gardiens de la paix, comme des sous officiers de gendarmerie, qui ne sont pas sur le terrain durant leur scolarité.

Alliance appelle à la mobilisation

Cela a suscité une vague de réactions indignées des puissants et corporatistes syndicats de police. Alliance (second syndicat de gardiens de la paix) a appelé mercredi, par la voix de son secrétaire général Jean-Claude Delage, “à la mobilisation” se disant “consterné et scandalisé” par la “mesure relative a la baisse de la prime de risques pour les policiers”. “Aucun gouvernement n’avait osé toucher au symbole qu’elle constitue”, a ajouté Jean-Claude Delage. “A l’heure où les policiers sont confrontés à une violence de plus en plus prégnante cet acte risque de mettre le feu aux poudres” et il “attend” de l’Intérieur un “soutien sans faille”.

“Nous sommes stupéfaits d’une telle mesure” et “choqués qu’après la réforme des retraites le gouvernement s’en prenne encore à la jeunesse” a dit pour sa part le porte-parole d’Unité police SGP-FO (premier syndicat), Nicolas Comte. “De mémoire de syndicaliste c’est la première fois que l’on nous présente, dans un budget, une baisse de rémunération pour une catégorie de personnels”, a-t-il fait valoir.

Des diminutions de salaires pour certains fonctionnaires

“La baisse d’une prime liée à la pénibilité et au risque est sans précédent”, a renchéri Patrice Ribeiro, secrétaire général de Synergie (deuxième syndicat d’officiers de police). “Ce diktat de Bercy nie la réalité que vivent nos jeunes collègues qui, dans le cadre de leur formation, sont durement confrontés aux difficultés du terrain dans un contexte de violence endémique”, a-t-il ajouté.

La diminution, selon les sources syndicales, est de plus de 20% et peut se traduire par des “diminutions de salaire”, pour certains fonctionnaires, “de parfois 100 à 200 euros”. Toujours selon ces sources, “Bercy voulait initialement supprimer tout bonnement” l’ISSP pour les élèves.

L’entourage du ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, a précisé mercredi soir que cette mesure “n’est pas rétroactive” et “concerne les élèves des prochaines promotions. L’Intérieur fait aussi valoir que le ministère a “en contrepartie obtenu des crédits de fonctionnement en augmentation” qui “s’ajoutent à des créations d’emplois conséquentes”. Le ministère est l’un des mieux lotis dans le budget 2014. Manuel Valls a souvent promis que seraient recrutés tous les ans 500 fonctionnaires de police et de gendarmerie afin de pallier, selon lui, les “13.000 suppressions de postes” ces “cinq dernières années” sous la droite.

Crowdfunding campaign banner

9 Commentaires

  1. PASCAL

    Par contre il n’est pas question de supprimer l’ISSP aux personnels des états-majors. Pourtant, eux ne prennent pas beaucoup de risques.

  2. Yoyo

    En réponse à “De courage78” sur les “avantages” des policiers :

    Je suis policier en Judiciaire, quand je suis d’astreinte (une fois par mois voir plus en période de congés scolaire…) je travaille 12 jours d’affilés sur une base de plus de 10 heures par jour pour traiter les affaires des individus interpellés. Pour ce travail mon ministère me paye en …. heures supplémentaires dont mon compte déborde et que je peux rarement poser car j’ai aussi en parallèle mes dossiers à suivre avec des victimes derrières donc je ne peux pas m’absenter trop longtemps …

    Si je ramène mon salaire (environ 2000e/mois au bout de 5 ans) au taux horaire, je pense que je dois gagner moins que le smic …

    La seule chose qui fait tenir dans ce métier c’est la motivation, c’est un métier à vocation pas un métier à avantages …. (pour ça il y a les concours de l’ENA …. :p)

    Ah et pour les retraites, 1/4 du salaire chez nous est versé en prime, donc non comptabilisé pour notre retraite ….

  3. Fred

    Pascal,
    je suis moi même affecté en état major (CRS), après plusieurs années passées sur le terrain je me suis spécialisé et continue encore à bosser sur le terrain bien qu’un peu moins qu’avant. Je ne pense pas prendre plus ou moins de risque que mes collègues, il ne faut pas tout mélanger. Il s’agit là d’acquis sociaux liés à notre métier. Sans l’ISSP, nous ne serions même pas smicards. Et puis quitte à pousser votre raisonnement jusqu’à son paroxysme, quid des élèves officiers et commissaires? Prennent-ils plus de risque lors de leur scolarité que gardien de la paix? Et pourquoi ne pas supprimer cette prime lorsque nous sommes en repos ou congés? Cette prime est la seule qui est indexée au calcul de nos retraites, alors stop, en ce qui me concerne la coupe est pleine, j’en ai assez de voir mon porte monnaie se vider et je ne souhaite pas la même chose à mes voisins. Un questionnement comme le votre ne fait pas avancer les choses et créer des différences au lieu de fédérer.

  4. chris

    pourquoi ils viennent chercher l argent chez ceux qui bossent bordel !! A quand va t on arrêter d en donner a ceux qui ne foutent rien… Qu ils viennent toucher nos salaires ! le pays sera en croix rapidement je pense.

  5. Vince

    Les élèves gardiens n’ont-ils pas de périodes de stage durant leur scolarité?
    Ne prennent-ils pas de risques durant ces stages? Inacceptable!

  6. leduc

    bonjour,
    la prime devrait être liée au poste, poste administratif et d’état-major : pas de prime, tout comme la prime de technicité qui est retirée lorsque la personne est affectée ds un poste hors spé.
    j’en vois tout les jours ….des postes qui au TEA prévus pour des CSTAGN …mais tour de passe passe le jeux des chaises musicales et hop ce sont des S/OFF du cadre général qui y sont positionnés, 15, ou 20 ans sur place , rien d’extraordinaire !
    pire que des bulots sur les rochers…
    efforçons nous de faire un peu de ménage et surtout d’être équitables vis à vis des S/OFF employés en unité de terrain.
    merci.

  7. rémi

    En tant qu’ ancien militaire ayant réussi le concours de gardien de la paix pour la cession 2014 , je me vois abasourdi pas cette baisse de mon futur salaire en école.
    En effet , j’ ai fait un choix volontaire d’ intégrer la police en passant les concours début 2013. Lors des concours je pouvais me référer aux grilles de salaires en vigueur et faire des projets personnels , familiaux, en fonction de ma future rémunération .
    Maintenant à quelques mois de l’ incorporation je m’ aperçois que je vais avoir une baisse significative du salaire qui n’était déjà pas très élevé.
    Ceci est inadmissible , car il est désormais trop tard pour faire machine arrière , je dois accepter cette baisse sans broncher, en me soumettant à la volonté des politiques ,pour qui j’ ai risqué ma vie pendant de nombreuses années et pour qui je compte la sacrifier pendant encore longtemps.

    C’est écœurant ce système …

    Heureusement qu’ il y à les hommes , ceux qui sont sur le terrain et qui ce serrent les coudes

  8. Mroiseau

    Je suis du privé, je suis bac + 5, et je gagne 1500 euros par mois. je n’ai qu’une chose à vous dire : Chuuut !

  9. chris

    Tu gagnes 1500 euros / mois, et bien viens faire le boulot de flic sur la voie publique et les risques encourus et après tu verras si le salaire pour lequel tu risques ta peau est élevé ou pas….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.