mardi 29 septembre 2020
Accueil / A la Une / Bruno Le Roux, nouveau patron des gendarmes et des policiers
Le ministre de l'intérieur Bruno Les Roux opposé à la suppression de 500000 fonctionnaires.
Pour Le Roux, la suppression de 500000 fonctionnaires n'est pas compatible avec la sécurité du pays. ( Photo d'Illustration N.D L'Essor)

Bruno Le Roux, nouveau patron des gendarmes et des policiers

Tout juste nommé ministre de l’Intérieur, Bruno Le Roux devait rendre sa première visite aux policiers de Paris ainsi qu’aux gendarmes et aux pompiers du Val-d’Oise ce mardi 6 décembre au soir.

 
La passation de pouvoirs entre Bernard Cazeneuve, nommé Premier ministre, et son successeur au ministère de l’Intérieur, Bruno Le Roux fut brève. Une cérémonie place Beauvau aussi brève que le seront leurs nouvelles fonctions respectives : cinq mois d’exercice jusqu’à la présidentielle de 2017. 
 
Ancien président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, Bruno Le Roux a un goût prononcé pour les dossiers de sécurité puisqu’il siégeait encore récemment à la commission de la Défense de cette même Assemblée. Par ailleurs, il traitait déjà les sujets de sécurité lorsqu’il était secrétaire national du Parti socialiste à la fin des années 1990. A 51 ans, il va connaître sa première expérience gouvernementale en tant que ministre de l’Intérieur, un des grands ministères régaliens. 
 

Dans la continuité de son prédécesseur 


« J’aurai à cœur de poursuivre l’action engagée pour la protection des Français et les autres chantiers que vous avez ouvert », a déclaré Bruno Le Roux s’adressant à Bernard Cazeneuve. Le nouveau ministre de l’Intérieur a ainsi fait référence à la gestion de la crise migratoire, la poursuite de la rénovation de l’administration territoriale et la construction d’une “relation nouvelle” avec l’Islam de France. « Sur chacun de ces dossiers, je poursuivrai l’action qui a été entreprise », a affirmé Bruno Le Roux. Il a également souligné un contexte « de menace importante », qui nécessite d’assurer « une protection sans faille des Français ». 
 

Un hommage appuyé aux militaires de Sentinelle 

 
Bruno Le Roux a tenu à remercier et à rendre hommage à tous les personnels qui participent au fonctionnement du ministère de l’Intérieur : les personnels de l’administration centrale, des préfectures, sous-préfectures, des services déconcentrés de l’État, de la sécurité civile, les policiers, les gendarmes et les sapeurs-pompiers « qui ont payé un lourd tribut ces dernières années ». 
Tout en reconnaissant qu’ils ne dépendent pas de sa « responsabilité », il a également témoigné sa gratitude envers les militaires qui agissent dans le cadre de l’opération Sentinelle pour sécuriser le territoire français. « Je veux dire aux Français de ne jamais hésiter à leur témoigner leur reconnaissance, à avoir un mot chaleureux à leur égard, à leur dire leur soutien, même dans les moments moins tendus », a poursuivi le ministre de l’Intérieur. 

Bernard Cazeneuve nommé Premier ministre 


« Cette maison est une maison dans laquelle on est jamais sûr de réussir même lorsque l’on s’y emploie », a déclaré Bernard Cazeneuve, faisant implicitement référence aux attentats qui ont touché la France, notamment depuis 2015, sous son propre mandat. 
A 53 ans, Bernard Cazeneuve, est appelé à Matignon après avoir passé deux ans et demi à l’Intérieur. Il s’agit de son quatrième déménagement depuis sa nomination au gouvernement. Il fut d’abord nommé aux Affaires européennes, avant de s’occuper du Budget puis de l’Intérieur. Il est désormais Premier ministre en remplacement de Manuel Valls, en route vers la présidentielle.
 
Nathalie DELEAU 
Crowdfunding campaign banner

4 Commentaires

  1. Landreau

    Quelle fin de règne pitoyable pour Hollande et son équipe ! Faut-il rappeler que Caseneuve à été le ministre des dizaines de milliers de policiers dans la rue … sans compter avec les gendarmes qui n’ont pas le droit de manifester ou de débattre … Caseneuve a été le ministre qui n’a pas levé le petit doigt pour le 4S radié parce qu’il a osé manifesté … bien qu’en désaccord avec son combat il aurait été plus que digne que son ex ministre s’incline devant la Justice … etc. … Alors les discours langue de bois et les hommages … J’attends du nouveau ministre de 2017 une vraie solidarité avec Tous nos militaires qui donnent leurs vies pour notre liberté !

  2. Patrick Landreau

    quelle fin de mandat présidentiel pitoyable ! Cazeneuve c’est le ministre qui a fait descendre dans la rue des dizaines de milliers de policiers … sans compter les gendarmes qui ne peuvent manifester ni même donner leur avis dans le débat national …
    Cazeneuve c’est le ministre qui n’a pas suffisamment soutenu “ses” hommes à Sivens par exemple ou ailleurs quand ils tombent sous les balles des voyous ! Cazeneuve n’est pas intervenu pour que les forces de l’ordre en général puisse bénéficier d’un droit de légitime défense plus “affirmé” non décidément ce ministre ne laisse guère de regrets me semble-t-il au sein de l’Institution.
    quant au nouveau … en 5 mois son action est réduite à néant, non ? alors attendons – avec espoir ! – les nouvelles nominations en 2017 …

  3. CHARRIERE Robert

    Bruno LE ROUX (le rose ou le rouge ?), n’est ce pas ce citoyen qui ne se souvient même plus des grandes écoles qu’il a pu faire…. H.E.C ou ESSEC ???? A t’il au moins son certificat d’études ?

  4. Je remarque qu’avec ce changement on gagne en taille, Bruno Leroux dépasse son prédécesseur d’une bonne demie-tête, espérons qu’il en sera de même pour son action. Je pense aussi qu’il serait souhaitable que, comme en Gendarmerie, une taille minimum soit imposée à nos politiques. Plus on va de l’avant, plus ils rétrécissent, en taille, et en engagements…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *