vendredi , 18 juin 2021

Le Sig-Sauer Pro SP2022 équipe les gendarmes depuis bientôt vingt ans. Photo d'illustration (SD/L'Essor).
Le Sig-Sauer Pro SP2022 équipe les gendarmes depuis bientôt vingt ans. Photo d'illustration (SD/L'Essor).

Armement des gendarmes : le Sig-Sauer SP 2022 prolongé

En dotation au sein de la Gendarmerie et de la Police depuis 2002, le pistolet semi-automatique Sig-Sauer Pro 2022 (SP 2022) devait initialement rester en service jusqu’en 2022. Mise au point à quelques mois de l’échéance.

Autant le dire tout de suite, il est peu probable que le SP 2022 passe la main. Plusieurs raisons à cela. Conjoncturelles en premier lieu. Bien que plusieurs secteurs bénéficient des effets du Plan de relance du gouvernement, la situation économique reste tendue pour les finances publiques. Le remplacement de l’arme de dotation des gendarmes et policiers, également choisie par les douaniers, n’est donc pas à l’ordre du jour.

106.641 exemplaires du SP 2022 sont en dotation en Gendarmerie et 140.515 dans la Police

Source: ministère de l’Intérieur – avril 2021

Le pistolet Glock-17 FR, fraichement adopté par le ministère des Armées, a un temps fait office de prétendant à la succession. Certains services de la Gendarmerie utilisent d’ailleurs d’ores et déjà des modèles de la marque autrichienne. Toutefois, “le renouvellement ne fait l’objet d’aucune programmation technique ou financière”, précise la Place Beauvau. D’autant que l’acquisition d’autres armes, comme des fusils d’assaut ou des armes de force intermédiaire, ainsi que de moyens de protection balistique apparaissent bien plus prioritaires.

“Le SP 2022 a encore de belles années devant lui”

A cela s’ajoute un autre argument, technique cette fois. Pour Jean-Louis Courtois, expert en armes et ancien membre du bureau de l’armement du ministère de l’Intérieur, le SigPro SP 2022 a encore de belles années devant lui. “C’est un pistolet qui peut tirer de 11.000 à 12.000 cartouches sans problème, précise l’expert, qui a participé à sa mise en place. A raison de deux à trois séances de tir dans l’année, avec un minimum de 30 cartouches à chaque fois, on est donc bien loin des limites.” Le SP2022 va donc pouvoir aller au-delà de sa durée de service programmée, fixée à vingt ans. Son prédécesseur –le Pamas-G1– arrivé dans les holsters des gendarmes en 1989, est d’ailleurs toujours en service. S’il n’équipe plus les gendarmes d’active depuis le début des années 2000, les réservistes opérationnels de l’Arme le portent encore aujourd’hui.

Lire aussi: VIDÉO : Le pistolet Sig Sauer, mode d’emploi

Seules ombres au tableau, l’entretien et la réparation, qui restent centrales. En effet, la disponibilité de pièces de rechange était assurée jusqu’en 2022. Mais en décembre 2020, la dernière usine Sig Sauer européenne, implantée en Allemagne, a fermé ses portes. En cas de besoin, il faudra donc désormais commander les pièces outre-atlantique, le constructeur étant maintenant implanté aux Etats-Unis.

8.000 nouveaux pistolets électriques en Gendarmerie

8.000 nouveaux pistolets à impulsion électrique "Taser 7" vont équiper les gendarmes d'ici l'été 2021. (Photo: C.Partridge/Axon)
8.000 nouveaux pistolets à impulsion électrique “Taser 7” vont équiper les gendarmes d’ici l’été 2021. (Photo: C.Partridge/Axon)

Le Pistolet à impulsions électriques (PIE) est une des armes de l’éventail des moyens de force intermédiaire utilisées par les policiers et gendarmes. Le modèle Taser X26, en service depuis 2006, vient d’être rejoint par un Taser de nouvelle génération, le T7. Objectif: équiper davantage de personnels. 8.000 sont en cours de déploiement dans les unités territoriales et spécialisées. Techniquement plus aboutis, ils disposent, par exemple, d’une paire de cartouches permettant deux tirs sans recharger.

LP

Plus d’infos sur les uniformes de la Gendarmerie à retrouver dans votre magazine L’Essor de la Gendarmerie n°554 (juin 2021).

3 comments

  1. Bonjour,
    Lessor est il payant pour les gendarmes d’active ?

    • OUI ! (30€ par an pour l’abonnement numérique et 2,99/mois en durée libre…) Nous ne sommes pas la Voix de son maitre, mais une entreprise privée, libre et indépendante. Sans subvention….

  2. je pense que si le gouvernement permettait aux forces de l’ordre de pouvoir s’équiper à titre personnel en arme de poing (avec des restrictions sur le calibre et la taille de l’arme) les personnels volontaires pourraient d’une part travailler avec un matériel de meilleure qualité et beaucoup plus récent. Et d’autre part le gouvernement ferait une économie substantielle sur le renouvellement, et le suivi des vieux SIG SAUER.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.