mardi 20 octobre 2020
Accueil / Vie des personnels / Alliance préconise une direction unique police/gendarmerie
Le second syndicat de gardiens de la paix demande, à terme, la création d'une direction unique appelée Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et qui engloberait policiers, gendarmes et douaniers. Il plaide pour un "statut unique" et d'essence civile.

Alliance préconise une direction unique police/gendarmerie

Le second syndicat de gardiens de la paix demande, à terme, la création d’une direction unique appelée Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et qui engloberait policiers, gendarmes et douaniers. Il plaide pour un “statut unique” et d’essence civile.

Alliance (second syndicat de gardiens de la paix) a préconisé mercredi, lors de son congrès à Paris, la création à terme d’une direction unique de la sécurité intérieure coiffant la police et la gendarmerie, au lieu de deux actuellement. Dans sa résolution finale, le syndicat de police propose la création, sur le long terme, d’une direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) qui engloberait policiers, gendarmes et douaniers. Le syndicat affirme s’inscrire dans le droit-fil du rapprochement de la police et de la gendarmerie au sein du ministère de l’Intérieur, effectif depuis le 1er janvier dernier.

Les gendarmes ont gardé leur statut militaire, les policiers leur statut civil dans ce cadre, et il y a toujours deux directions de la police et de la gendarmerie. Pour Alliance, il faut “aller plus loin” et poser la “question de la fusion des deux forces” de sécurité. Alliance plaide ainsi pour la création de “nouveaux grades et corps de fonctionnaires” de la DGSI s’orientant vers un “statut unique” et d’essence civile.

Cette réforme devra, selon le syndicat, s’accompagner du transfert de certaines missions, assurées aujourd’hui par ces deux corps, vers le privé ou la police municipale, telles que les gardes de détenus ou de centres de rétention. Ces propositions, sujet de polémique chez policiers et gendarmes, ont été exposées dans leurs grandes lignes à la ministre de l’Intérieur, Michèle Alliot-Marie, qui a clos le congrès de policiers.

Jean-Claude Delage, secrétaire général d’Alliance, a par ailleurs évoqué la manifestation nationale prévue par deux autres syndicats de police, à Paris le 28 mars prochain, destinée à protester contre un protocole d’accord qu’il a signé avec l’Intérieur. Les organisateurs de cette manifestation “ne sont plus crédibles”, a estimé M. Delage” les jugeant “irresponsables”. Ce protocole contient, selon lui, des “avancées”, ce qu’a également dit la ministre.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " : des articles inédits, une veille sur la presse et des informations pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.