samedi 17 avril 2021
Accueil / A la Une / Affaire Noël: “Selon que vous serez puissant ou misérable…”
Capture d'écran du site de l'AAMFG
Capture d'écran du site de l'AAMFG

Affaire Noël: “Selon que vous serez puissant ou misérable…”

Cela fait longtemps que l’affaire Noël fait du bruit au sein de la Gendarmerie. Aujourd’hui, les premières critiques se font entendre contre la présidente de l’Association d’aide aux membres et familles de la Gendarmerie (AAMFG).

Ainsi, le président d’Association gendarmes & citoyens (AG&C) a demandé, début mars, la démission de Murielle Noël. A défaut, il estime “pas concevable ou déontologique que son association puisse continuer à faire partie de la Charte, voire d’une quelconque entente d’associations liées à la Gendarmerie”.

Cette prise de position est saine, mais elle arrive bien tard. La condamnation définitive de Murielle Noël est en effet intervenue il y a déjà deux ans.

Surtout, cela fait bien longtemps que, dans L’Essor, nous évoquons la drôle de musique qui provient de la Creuse. Dès 2013, nous avons ainsi mentionné l’étrange convention signée par le général Labbé, commandant la région Limousin, avec l’AAMFG.

Elle prévoyait en effet le détachement, deux jours par semaine, d’un gendarme au profit de l’association. Et le sous-officier choisit ne fut autre que le mari de Mme Noël, présidente de l’association.

Lire aussi: Un gendarme détaché auprès de l’association de sa femme (Juin 2013)

Dans l’affaire Noël, les critiques sont tardives

Les quelques critiques que l’on entend aujourd’hui concernent donc une présidente d’association en perte d’influence et un général en deuxième section.

Cela permet d’oublier le rôle de la Direction générale dans cette affaire. Face aux récriminations de Murielle Noël, elle a demandé à la région de régler le problème. Ce faisant, elle a laissé son responsable, le général Labbé, assumer le rôle de fusible. Une affaire qui montre les limites de la stratégie consistant à acheter la paix sociale en laissant une association avoir trop de poids dans la gestion de dossiers individuels.

Lire aussi: Quand une association est dévoyée avec le soutien de la hiérarchie de la Gendarmerie

Retrouvez également le dossier complet sur les associations dans la Gendarmerie, dans votre magazine L’Essor de la Gendarmerie n°552 (avril 2021).

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.