samedi 31 octobre 2020
Accueil / Vie des personnels / L’UNPRG en congrès au Cap d’Agde pour travailler et… voter !

L’UNPRG en congrès au Cap d’Agde pour travailler et… voter !

Cap au sud pour l’UNPRG, dont le congrès biannuel se tient du 22 au 24 mai au centre Azureva du Cap d’Agde dans l’Hérault.

Henri Martinez aux Invalides (Photo DR)

Près de 200 participants vont se retrouver pour travailler et… voter.
Les congressistes vont d’abord voter pour renouveler en partie le conseil d’administration national. (*)
Le nouveau CAN va ensuite procéder à l’élection de 11 membres du bureau rééligibles, dont le président Henri Martinez qui est candidat pour un 5e mandat.

Jean-François Stéphan est candidat à la présidence (Photo DR)

Un seul candidat s’est manifesté pour l’instant. Il s’agit de  Jean-François Stephan, président de l’UD56 (Morbihan), vice-président national “commission active-réserve“, et membre titulaire du conseil supérieur de la fonction militaire (CSFM)

(*) Le président, 2 présidents adjoints, 4 vice-présidents, le secrétaire général et le secrétaire général adjoint, le trésorier et le trésorier adjoint.

Le mot du président

C’est dans le cadre de la station balnéaire du Cap d’Agde, nichée au pied de l’ancien volcan le Mont Saint Loup et au bord de la Méditerranée, que se tiendra pour ses 72 ans, le 39ème congrès de l’UNPRG du 22 au 24 Mai, sous le haut patronage du Général d’Armée Richard Lizurey, directeur général de la Gendarmerie nationale.

Le congrès biannuel, qui va réunir plus de 200 congressistes, est l’occasion de mettre en lumière le travail et l’engagement des présidents départementaux, de l’ensemble des bénévoles et des administrateurs nationaux. Il revêt un caractère particulier, puisqu’il s’agit d’une assemblée élective. Il fixe les orientations de l’association pour les deux années à venir.
Au travers de l’itinéraire de l’UNPRG qui n’est plus à présenter, se dévoilent les interactions entre l’institution Gendarmerie, les pouvoirs publics et la société civile.

Par le développement de ses actions, par sa capacité d’adaptation, de contestation et d’innovation, elle participe à la fois à la défense de l’institution, de ses personnels, des acquis des veuves et retraités de l’arme et démontre son degré d’engagement.

La confraternité et l’entraide sont les deux piliers sur lesquels l’UNPRG s’est construite depuis sa naissance en 1946. L’adhésion de personnels en activité et la prise de conscience des présidents départementaux ont permis une progression de nos effectifs de 1,42% en 2017. Notre développement passe par notre capacité à nous UNIR.
Les présidents départementaux sont les sentinelles de l’infortune de certains de nos adhérents. Nous devons être à leur écoute et les SOUTENIR. Ce soutien peut être émotionnel, informatif ou matériel. Notre solidarité fait partie de notre ADN associatif et elle doit être imprimée durablement.
L’UNPRG intervient en toute indépendance pour la défense de ses adhérents mais aussi pour la défense des intérêts, la mémoire et l’honneur de tous les anciens combattants et victimes de guerre et de tous les morts pour la France.

L’UNPRG s’engage seule ou avec d’autres associations (Entente Gendarmerie – Pôle des retraités de la fonction publique – COMAC).

L’UNPRG siège au conseil permanent des retraités militaires (CPRM) et son candidat a été élu par le CPRM au conseil supérieur de la fonction militaire (CSFM) à l’un des trois postes réservés aux retraités militaires.
La signature de la charte des associations avec la direction générale de la Gendarmerie nationale ne nous cantonne pas à un rôle d’auxiliaire de l’institution. Nous continuons à AGIR pour calquer notre action sur les évènements, les devancer ou les combattre s’ils ne sont pas de nature à satisfaire, en collaboration avec notre journal d’expression L’Essor de la Gendarmerie.

Orientations 2018 – 2020 :

– Faire accéder notre association au statut d’intérêt général
– Renouvellement de notre contrat avec L’Essor
– Renforcer la commission de la communication et développer notre lobbying pour L’Essor et l’influence de notre association
-Création d’une cellule pour venir en aide aux UD en difficultés
–  Elargissement du cercle de nos partenaires
– Réflexion sur le rôle des membres sympathisants au sein des UD
– Améliorer le modèle social de l’association.

Historique et buts

L’Union du Personnel de la Gendarmerie et de la Garde a été fondée spontanément à la libération par des camarades en activité de service, provenant des réseaux de la résistance qui s’unifièrent. Elle ne comprenait au début que ceux qui avaient participés à des actes de résistance. Très vite, le ministère de la guerre menaça les groupements “clandestins” et la nomination du Général Rouyer  à la direction de la Gendarmerie accéléra les évènements. Les actifs comprirent qu’il fallait trouver un retraité pour assumer la relève et la continuité du mouvement. L’un deux, se rappela qu’il y avait un adjudant-chef retraité Jean Cousteix qui avait fondé avant la guerre le journal “La Voix”. Contacté, Jean Cousteix, rédigea les statuts et fit la déclaration à la préfecture de police de Paris le 23 Août 1946. Aussi, après maintes péripéties, en 1950 la gestion de l’association est confiée à des retraités de la gendarmerie. Elle prend alors l’appellation d’Union Nationale des Personnels en Retraite de la Gendarmerie (UNPRG). Un nommé Pelletier, qui avait fondé le groupement de Clermont-Ferrand, est élu président national et Jean Cousteix maintenu dans ses fonctions de secrétaire général. L’UNPRG fête ainsi ses 72 ans d’existence cette année. A ses débuts, l’UNPRG est confrontée à de nombreux obstacles. Le tempérament irréductible de Jean Cousteix, lui permit de surmonter les difficultés et de faire admettre l’utilité de l’UNPRG. Jean Cousteix fut président de l’UNPRG jusqu’en 1966. Il s’est éteint en 1967 et repose à Champs Sur Tarentaine dans le Cantal. L’après Cousteix fut excellemment géré par les présidents qui se succédèrent : Jean DENIS 1966-1972, Roger OGER 1972-1978, Marcel LANCELLE 1978-1986, Paul DESGENS 1986-1990, Henri Keravec 1990- 1994, René Fabe 1994-1999, Léon Lebrec 1999-2002, Maurice Come 2002-2010, Henri Martinez 2010 à ce jour. L’UNPRG compte environ 30 000 adhérents dans ses rangs, composée de militaires de tous grades de la Gendarmerie (retraités, actifs, réservistes, ainsi que les veuves et les conjoints). Sa vocation est centrée sur la défense des intérêts des retraités, veuves, veufs et actifs de la gendarmerie nationale. Au rayonnement de l’institution s’est rajouté un esprit de solidarité entre générations, sans distinction d’origine. L’UNPRG est une force de réflexion et de proposition modérée. Elle se positionne comme un relais, un intermédiaire, au parlé vrai, entre les protagonistes gravitant autour de l’institution gendarmerie. Forte d’une centaine d’unions départementales, elle est également présente outre-mer. Depuis 2016, tout en conservant les mêmes initiales, UNPRG signifie désormais Union Nationale des Personnels et Retraités de la Gendarmerie. Le soleil éclaire l’UNPRG en permanence !

 

Les temps forts du congres

Mardi 22 mai :

18 h 30 : mot de bienvenue du président national Henri Martinez  et réception en présence du directeur du centre AZUREVA

Mercredi 23 mai

 8H00 : Président de séance : Bernard Deligny, 2ème président national adjoint

Déroulement :

  • Discours du maire du Cap d’Agde suivi du discours d’ouverture du congrès par le président national Henri Martinez
  • Rapport d’activité par le secrétaire général national
  • Approbation du procès-verbal du 38ème congrès national d’Evian
  • Rapport commission des statuts (jean-marie gonzalez) et vote pour approbation du rapport.
  • Clôture assemblée générale ordinaire – ouverture assemblée générale extraordinaire
  • Vote modification des statuts
  • Clôture assemblée générale extraordinaire – réouverture assemblée générale ordinaire
  • Appel et présentation des candidats au CAN, par le secrétaire général.
  • Mise en place du bureau de dépouillement par la commission de l’organique et des statuts
  • Elections au CA
  • Proclamation des résultats des élections au CAN par Roger-Alexandre Laubier

14 h 00 : Président de séance : Jean-Pierre Virolet  1er président national adjoint

  • Annonce des résultats des élections du Président national, du 1er président national adjoint, du secrétaire général et du trésorier général national, par Jean-Marie Gonzales
  • Rapport financier par le trésorier national (Daniel Delorme)
  • Intervention des vérificateurs aux comptes (Joël Bouche – Henri Bareilles) rapport de la commission de la communication
  • Intervention de M. Alain Dumait
  • Approbation des rapports
  • Rapport commission sociale et questions relatives au social

Président de séance : Claude Marchal, Vice-Président National

  • Rapport de la commission de l’active (Jean-François Stephan)
  • Débat avec les présidents sur le recrutement (Gérard Sullet)
  • Rapport sur les effectifs (Bernard Deligny)
  • Approbation des trois rapports ci-dessus

Président de séance :

  • Réponses aux questions écrites et orales des présidents
  • Présentation du nouveau site
  • Réunion du conseil d’administration

Jeudi 24 Mai 2016

7h45 : président de séance : Jean-François Stephan, vice-président national

  • Motion du congrès 2018
  • Intervention du pôle des retraités
  • Intervention UNEO (mutuelle militaire)
  • Intervention CNG (mutuelle sociale) – signature du partenariat (Général Roy)
  • Intervention FMG (Fondation Maison de la Gendarmerie) (Colonel Lecomte)
  • Intervention AGPM (Assurance militaire) (Général Chopin)
  • Intervention du Colonel Arviset  (conseiller dialogue social du DGGN)
  • Accueil des invités  et discours d’accueil du président national sous réserve intervention du DGGN, du major général ou de son représentant
  • 12h00 : clôture du 39ème congrès national

    Après-midi : cérémonies officielles

  • 15h30 : cérémonie religieuse à l’église du Cap d’Agde
  • 17h15 : cérémonie patriotique au monument aux morts du Cap d’Agde
  • 18h00 : vin d’honneur offert par le maire du Cap D’agde, dans les locaux d’Azurev puis remise des plaquettes d’honneur et banquet officiel.

 

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.