mercredi 21 août 2019
Accueil / A la une / Un effet “Arnaud Beltrame” sur le recrutement ? (vidéo)

Un effet “Arnaud Beltrame” sur le recrutement ? (vidéo)

On le sait, la Gendarmerie doit faire face à un important besoin de formation. Elle prévoit en effet de recruter 50.000 nouveaux gendarmes dans les cinq prochaines années, un cycle important de recrutement lié au renouvellement des personnels engagés dans les années 1980. L’Arme pourrait bénéficier d’un nouvel engouement suite au geste du colonel Arnaud Beltrame, mort de ses blessures à la gorge après s’être substitué à une otage lors d’un attentat terroriste à Trèbes (Aude).

Lire aussi sur L’Essor : Qui est Arnaud Beltrame, l’officier de gendarmerie qui s’est sacrifié?

“Suite au décès du colonel, il est vrai que les jeunes ont eu tendance à appeler plus facilement le centre d’information et de recrutement d’Île-de-France”, remarque l’adjudant David Mendiboure, référent recrutement dans cette structure, interviewé ce jeudi 5 avril lors du salon de recrutement Paris-Saclay. Une hausse des demandes qui profite aussi à la réserve : de nombreux interlocuteurs, en activité ou plus âgés, sont redirigés vers cette voie.

Le phénomène reste à confirmer. La direction générale de la Gendarmerie n’a pas noté à l’heure actuelle un effet statistique sur les dossiers de candidature. Elle a bien remarqué cependant ces deux dernières semaines des marques d’intérêt et un pic de connexions internet au site des réservistes le jour de l’hommage national à Arnaud Beltrame. Réponse dans quelques mois pour savoir si une tendance nouvelle, dans un sens ou dans un autre, se dégage.

Lire aussi sur L’Essor : Ce qui attend les gendarmes en 2018 (actualisé)

Ces chiffres seront regardés de près à la direction générale. Car pour l’active, l’éventail des besoins de recrutement de la Gendarmerie est large. De sans diplôme à bac + 5, les postes à pourvoir sont très variés. L’adjudant David Mendiboure, fort de ses vingt-sept années dans la Gendarmerie, a d’ailleurs un conseil pour ceux qui envisagent de s’engager comme gendarmes adjoints volontaires : “Être curieux, disponible et motivé “.

Gabriel Thierry.

 

A voir également

Illustration (Photo : DC/L'Essor).

Haute-Garonne : alerte à l'”arnaque à l’Irlandaise” sur les aires d’autoroute

La gendarmerie de Haute-Garonne lance sur son compte Facebook un appel à la vigilance sur la recrudescence des "arnaques à l'irlandaise", ces vols par ruse ou par fausse qualité qui se multiplient sur les airs d'autoroute du département.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *