mercredi 30 septembre 2020
Accueil / Vidéos / VIDÉO – Rennes : 500 gendarmes mobiles et CRS contiennent une manifestation à hauts risques

VIDÉO – Rennes : 500 gendarmes mobiles et CRS contiennent une manifestation à hauts risques

En dépit d’une interdiction de manifester, quelques centaines de personnes se sont rassemblées samedi 14 mai à Rennes pour protester contre les « violences policières ». Cette manifestation intervenant après plusieurs journées d’incidents entre forces de l’ordre et opposants à la loi Travail dans le centre historique de la capitale bretonne était annoncée à hauts risques.

Les autorités ont fait appel à quelque 500 CRS et gendarmes mobiles pour mettre en place un dispositif verrouillé qui a permis d’éviter les débordements.

 

Les gendarmes mobiles étaient déployés au sud de l'esplanade Charles de Gaulle, lieu du rassemblement
Les gendarmes mobiles étaient déployés au sud de l’esplanade Charles de Gaulle, lieu du rassemblement
Quelques tirs de grenades lacrymogènes ont été nécessaires pour bloquer les manifestantsà l'approche de la place de la gare
Quelques tirs de grenades lacrymogènes ont été nécessaires pour bloquer les manifestants à l’approche de la place de la gare
Au départ du défilé, vers 13h30, la tension était palpable
Au départ du défilé, vers 13h30, la tension était palpable
Intervention près de la gare
Intervention près de la gare
Le face à face
Le face à face
De dépit, quelques manifestants ont mis le feu à une poubelle
De dépit, quelques manifestants ont mis le feu à une poubelle
CRS et gendarmes mobiles au coude à coude pour contenir les manifestants, avec l'appui d'un canon à eau qui n'a pas été mis en œuvre
CRS et gendarmes mobiles au coude à coude pour contenir les manifestants, avec l’appui d’un canon à eau qui n’a pas été mis en œuvre
La présence d'un hélicoptère de la Section aérienne de la gendarmerie (SAG) de Rennes a permis aux autorités de suivre les mouvements des manifestants.
La présence d’un hélicoptère de la Section aérienne de la gendarmerie (SAG) de Rennes a permis aux autorités de suivre les mouvements des manifestants.

Photos et vidéo : Christian Curtenelle

Crowdfunding campaign banner

3 Commentaires

  1. milou

    Ces commentaires rappellent de vieux souvenirs de 1968 ou gendarmes et CRS étaient solidaires devant des manifestants dangereux et déterminés.
    Quelle soulagement parfois de voir arriver une ou plusieurs CRS pour nous dégager d’une situation difficile !

  2. Henrigolant

    A force de ménager la chèvre et le chou, nôtre gouvernement fait payer très cher ses errements à nos gendarmes et policiers. Ces casseurs ne respectent vraiment plus rien et je suis certain que si nos forces de l’ordre étaient soutenues comme elles devraient l’être, ces racailles seraient vite matés. Nos politiques malheureusement n’en ont pas la volonté et laissent pourrir cette situation./.

  3. Les sanctions ne sont pas assez sévères pour les personnes qui occasionnent des dégâts lors des manifestations, c’est mon avis et d’autres personnes pensent la même chose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *