jeudi 3 décembre 2020
Accueil / Vidéos / VIDÉO : La générale de Meritens prend le commandement de l’EOGN

VIDÉO : La générale de Meritens prend le commandement de l’EOGN

La générale Isabelle Guion de Meritens a pris le commandement de l’Ecole des officiers de la gendarmerie nationale (EOGN) à Melun le mercredi 9 septembre. La cérémonie d’investiture s’est déroulée dans la cour de l’Ecole en présence du général de corps d’armée Alain Giorgis, commandant les écoles de la Gendarmerie, du général de division Jean-Marc Loubès, commandant de l’EOGN depuis 2012, et de la dernière promotion de l’Ecole « Lieutenant Jamet ».

C’est au son de « La marche des soldats de Robert Bruce» que la générale De Meritens a choisi d’effectuer la revue des troupes. Une musique aux sonorités celtiques, considérée comme la plus ancienne marche militaire française encore jouée. La légende l’associe à l’entrée de Jeanne d’Arc dans Orléans en 1429 et la victoire du roi d’Ecosse Robert Ier, dit Robert Bruce, à la bataille de Bannockburn en 1314.

Agée de 53 ans, mariée et mère de deux enfants, Isabelle Guion de Meritens a été la première femme à être admise à l’EOGN en 1987 après être passée par Saint-Cyr.

Affectée au premier escadron du groupement blindé de gendarmerie mobile de Versailles, elle rejoint par la suite l’Ecole de gendarmerie de Montluçon (Allier), puis commande dès 1995, la compagnie de gendarmerie départementale de Montmorency (Val d’Oise). Elle devient la première femme à accéder au grade de colonel au sein de la Gendarmerie en 2006, puis au grade d’officier général en 2013, après avoir notamment pris la tête de la gendarmerie maritime.

Crowdfunding campaign banner

8 Commentaires

  1. Heureux présage que cette marche militaire rappelant Jeanne d’Arc.
    Bon vent madame!

  2. DESIRE

    Ancien de l’arme, je suis très touché qu’une femme accède ….enfin…à une telle responsabilité. Bon vent et bonne réussite Mme. la Générale. Tous mes respects.

  3. TROULHET Yves

    -Première femme à l’EOGN -Première femme Colonel de Gie. Première femme au commandement de la Gie maritime.Première femme Général de Gie. Son père n’avait-il pas commandé le CNMSF de Fontainebleau ?
    -Bravo Madame, félicitations d’un Ancien de l’Arme, qui n’aurait jamais imaginé voir cela de son vivant.Je vous souhaite une totale réussite dans votre nouvelle mission, la formation et l’orientation n’est-ce pas une des 1ère force de notre Arme ?

  4. lepretre

    le 14 juillet1983 , en tête de l’Ecole de Montluçon , avec une grande fierté , je défilais dans les rues de la ville ( en particulier BD BLOSSAC ) . Parmi les différentes formations de l’Ecole s’insérait le premier stage d’élèves gendarmes féminins( si mes souvenirs sont bons, elles n’ étaient que18 ). Après quelques mois de stage, nous pouvions , malgré nos réserves….admettre qu’elles faisaient preuve de belles qualités ( disciplinées, volontaires , consciencieuses , très studieuses et appliquées …..)pour la plupart d’entre elles , on pouvait deviner le sens des responsabilités et qu’elles avaient leur place dans notre ARME . C’est pourquoi , je ne suis pas surpris qu’une femme puisse assurer un poste important voire prestigieux , comme la Générale DE MERITENS , à la tête de l’EOGN . A mon tour je la complimente très respectueusement et lui souhaite bonne chance et réussite .
    PJ / Je voudrais profiter de l’occasion pour remercier l’ESSOR , pour la qualité de ces informations , par internet .J’ai particulièrement apprécié les reportages sur notre DIRECTEUR GENERAL , il est notre grand fierté , bel exemple de “CHEF”. Merci pour les autres informations , à poursuivre…

  5. PERSEHAYE

    Que de bons souvenirs à la Compagnie de Montmorency . Jeune Commandant de Compagnie , Capitaine & Saint – Cyrienne ,secondée par un Capitaine & ancien Sous -Officier : ce tandem a été exemplaire .Leur Amitié n’ a pas été ” trahie” par les ETOILES . Félicitations .

  6. chassonnaud

    En tant que retraité de l’Arme je suis très heureux de la voir au grade de Générale – j’ai connu l’entrée en Gendarmerie des Femmes en 1983 et il faut reconnaître que le chemin que ces dames ont parcouru n’a pas été exempt de toute embûche – surtout dans un milieu macho et sexiste qu’était le nôtre à cette époque – d’ailleurs plusieurs ont démissionné peu de temps après leur arrivée en Brigade – sinon, à moins qu’il existe dans nos rangs une autre officier DE MERITENS, je l’ai connu capitaine dans la région Rhône Alpes et le contact a été sympa, même si la déférence a été de mise !!! depuis les femmes ont été acceptées et se sont confondues dans nos rangs sans que cela ne fassent plus dresser les cheveux sur la tête des épouses !!!

  7. MAGNET

    Fidèle adjoint durant deux ans de ce “grand chef'” intelligent, humain et pédagogue (capitaine à l’époque), je ne m’étonne absolument pas de cette affection qui n’est qu’un palier pour un avenir très prometteur.
    Un nouveau passage dans ce prestigieux lieux du savoir, du savoir être,…..
    Très sincères félicitations et amitiés.

  8. Landreau Patrick

    Ouah quelle évolution en 60 ans ! L’EOGN était alors dirigée par un colonel, mon père était son chauffeur et j’avais moins de 10 ans … Que de souvenirs en cette caserne …
    Alors comme je l’ai appris à l’époque je salue cette nomination en disant : ” félicitations ma générale !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.