lundi 22 avril 2019
Accueil / En direct des départements / Vannes : deux officiers de Gendarmerie décorés pour le 14 juillet
Le 14 juillet 2018, le lieutenant-colonel Mevel, officier adjoint commandement au groupement de gendarmerie à Vannes et le maréchal des logis chef Cousin du peloton motorisé de Brech se sont vu remettre respectivement la Légion d’Honneur et la médaille militaire.
Le 14 juillet 2018, le lieutenant-colonel Mevel, officier adjoint commandement au groupement de gendarmerie à Vannes et le maréchal des logis chef Cousin du peloton motorisé de Brech se sont vu remettre respectivement la Légion d’Honneur et la médaille militaire.

Vannes : deux officiers de Gendarmerie décorés pour le 14 juillet

A l’occasion de la cérémonie commémorative du 14 juillet organisée sur l’esplanade du port de Vannes, un bel hommage a été rendu au lieutenant-colonel Mevel, officier adjoint commandement au groupement de Gendarmerie à Vannes ainsi qu’au maréchal des logis chef Cousin, du peloton motorisé de Brech.

En présence du préfet du Morbihan, Raymond Le Deun, du colonel Danigo, chef de corps du 3ème régiment d’infanterie de Marine, du Colonel Massip, commandant le groupement de gendarmerie départementale du Morbihan, du maire de la localité, David Robo, des divers élus vannetais et du président du golfe du Morbihan Vannes agglomération, les gendarmes Mevel et Cousin  se sont vus remettre respectivement la Légion d’honneur et la Médaille militaire.

Le traditionnel défilé du 14 juillet composé d’une délégation d’anciens combattants, de la 1ère compagnie du 3ème régiment d’infanterie de Marine, d’un peloton de motocyclistes de la Gendarmerie nationale et des sapeurs-pompiers cadets a clôturé cette émouvante cérémonie de remise des médailles.

L’Essor s’associe à l’UNPRG pour féliciter les deux récipiendaires.

 

A voir également

augmentation effectifs gendarmerie mobile

La direction générale réfléchit à une augmentation des effectifs de la gendarmerie mobile

Les effectifs de la gendarmerie mobile pourraient repartir à la hausse. La direction générale étudie le dossier alors que la crise des Gilets jaunes a éreinté les forces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !