dimanche 25 février 2018
Accueil / Société / Un syndicat satisfait de l’expérience des caméras portées par les policiers

Un syndicat satisfait de l’expérience des caméras portées par les policiers

Le syndicat Unsa-Police a jugé lundi positive l’expérience menée actuellement des “caméras-piétons” portées par les policiers afin de filmer leurs interventions lors de contrôles. L’Unsa-police (troisième syndicat de gardiens de la paix) a déclaré dans un communiqué que, grâce à ces caméras, la protection juridique du policier “en ressort renforcée”.

“Le retour d’expérience” des policiers, selon lui, “fait ressortir que lors de contrôles +sous tension+ le déclenchement de l’enregistrement vidéo provoque immédiatement un retour au calme”. “Cette +webcam police+ est une arme redoutable face aux +happy slapping+ (violences filmées par une tierce personne avec un téléphone portable”, ajoute le syndicat.

Ces caméras actuellement expérimentées pour une durée de six mois dans plusieurs régions de France, particulièrement dans les zones de sécurité prioritaires (ZSP), ont notamment pour ambition d’éviter les critiques sur les contrôles. Présentées à Nîmes le 29 mars, elles ont, avait indiqué Gil Andreau, directeur départemental de la sécurité publique (DDSP) du Gard, “une utilité pour les contrôles d’identité”. “On nous a souvent critiqués pour des contrôles au faciès”, avait-il ajouté. “Là, nous aurons les images, que l’on conserve six mois. Elles montreront dans quelles conditions s’est passé le contrôle. Je crois que nous n’avons rien à cacher”.

Ces caméras s’accrochent à la veste du fonctionnaire de Police et disposent d’un objectif orientable avec prise de son. C’est au porteur de la caméra d’enclencher l’enregistrement. Si l’expérimentation est validée, ce dispositif pourrait être étendu à tous les policiers en tenue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *