lundi 20 août 2018
Accueil / L'actualité Guyane / Un officier de Gendarmerie visé par une procédure disciplinaire après avoir comparé les Guyanais à des animaux
Camion transportant des gendarmes mobiles Outre-mer (Photo d'illustration/D.C l'Essor)

Un officier de Gendarmerie visé par une procédure disciplinaire après avoir comparé les Guyanais à des animaux

Un officier de Gendarmerie, commandant l’escadron 25/1 de Maisons Alfort, fait l’objet d’une procédure disciplinaire après avoir tenu lors d’un discours de départ des propos dans lesquels il a comparé la population guyanaise à des animaux. Il a d’abord été convoqué par le commandement de la Gendarmerie de la Guyane puis par sa hiérarchie en Ile-de-France à son retour en métropole nous a confirmé la direction de la Gendarmerie qui a qualifié ces propos d’ “intolérables”.
Lors d’un discours prononcé le 21 avril à Saint-Laurent-du-Maroni l’issue d’une mission de sécurisation de trois mois en présence notamment d’un sous préfet, il a, précise Le Monde  qui a révélé cette affaire procédé à une “allégorie” sur la population locale. Le discours, publié dans la gazette interne de l’escadron et affiché dans le cantonnement est publié intégralement sur LCI

.

 

“Quelle faune exceptionnelle que tous ces singes hurleurs lançant autant de jurons que de parpaings pour marquer leur territoire, ces petits caïmans trempant jour et nuit dans l’alcool”, a notamment déclaré l’officier  qui “s’est réjouit d’avoir pu aussi compter sur certains paresseux, très nombreux dans la région, dont la réactivité et l’envie de travailler n’ont d’égal que les résultats qu’ils obtiennent”.

Dans un communiqué, le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a dénoncé “des propos inadmissibles et choquants” et rappelé “son attachement au strict  respect des règles déontologiques et à l’exigence d’exemplarité” qui “doivent encadrer l’action des forces de sécurité dans l’accomplissement de leurs missions”.

Il renouvelle sa confiance à l’ensemble des gendarmes et policiers engagés chaque jour au service des Français, notamment dans les outre-mer et particulièrement en Guyane. Il salue l’abnégation de celles et ceux qui, quotidiennement, assurent avec dévouement la protection de tous les Français.

Un député de Guyane réagit et alerte sur le manque d’effectifs de gendarmes

Sur France TV Info Le député de Guyane Gabriel Serville, rattaché au Parti progressiste martiniquais, proche du Parti socialiste, “condamne avec la plus grande fermeté les propos racistes et guyanophobes” du gendarme.

“Mais je ne vais pas sombrer dans une réaction misérabiliste”, a poursuivi Gabriel Serville sur Outremer 1ère. “Je veux au contraire profiter de cette déclaration imbécile pour à nouveau alerter le président de la République”, réclamant notamment davantage de gendarmes afin de lutter contre l’orpaillage illégal en Guyane.

A voir également

Affaire Benalla : “Arrêtez le piston et les passe-droits” lance le secrétaire général de l’UNPRG

L’affaire Benalla continue de susciter des réactions au sein de l’Arme. Nous publions à la …

Un commentaire

  1. Niout

    Grotesque certes mais cet homme “Officier de Gendarmerie”, n’était il pas blessé ou psychologiquement perturbé.? Que sait on de ces missions pénibles lors de séjour ultramarin.! N’est ce pas plus un cri de révolte, un écoeurement peut être une déclaration d’incompréhension.! Je veux croire que cela ne peut pas découler d’une conviction certaine d’un racisme primaire. Personnellement même si je condamne les propos, je ne lui jetterai pas la pierre car on ne sait rien des tenants et aboutissants de cette triste affaire. Je lui souhaite beaucoup de courage pour la suite On peut totalement condamner mais toujours soutenir un frère d’armes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *