jeudi , 17 juin 2021

Florian Bouziani est l'un des favoris du titre mondial sur le contre-la-montre de paracyclisme. (Crédit-photo DR)
Florian Bouziani est l'un des favoris du titre mondial sur le contre-la-montre de paracyclisme. (Crédit-photo DR)

Sur le circuit de Formule 1 d’Estoril, le maréchal des logis Florian Bouziani veut devenir champion du monde de paracyclisme

Les Mondiaux avant les Jeux paralympiques de Tokyo ? Pour le maréchal des logis Florian Bouziani, la seconde destination est conditionnée par un bon résultat lors des Mondiaux de paracyclisme  2021 qui débutent ce jeudi au Portugal. Il est l’un des favoris pour ces épreuves qui se disputent sur le circuit de Formule 1 d’Estoril, au Portugal.

La sélection française handisport de cyclisme, qui ira au Japon fin août sera connue à l’issue de ces épreuves. Elles se déroulent  à Cascais, sur le mythique circuit de Formule 1 d’Estoril“Personne ne sait encore qui va à Tokyo, donc on reste tous sous pression”, explique Florian Bouziani. L’athlète handisport de la Gendarmerie nationale courra les épreuves du contre-la-montre individuel, ce jeudi, puis la course sur route samedi.

Lire aussi : Coupe du monde de paracyclisme : l’art et la manière pour le maréchal des logis Florian Bouziani

Il fait partie des favoris pour le titre mondial

Florian Bouziani disputera là ses seconds Championnats du monde. En 2019, au Pays-Bas, il avait terminé sixième du contre-la-montre. Une chute lors de l’épreuve sur route l’avait en effet contraint à l’abandon. Cette saison, il arrive aux Mondiaux avec une énorme confiance. Il fait clairement partie des favoris dans le contre-la-montre. A Ostende, lors de la dernière épreuve de Coupe du monde, qui faisait office de répétition générale, le Français a largement dominé les débats, mettant le second concurrent à près de 50 secondes. Ce premier succès au niveau international “m’a convaincu que j’étais capable de faire de grandes choses”, ajoute-t-il. “Cette victoire m’a enlevé les doutes et me permet d’être ambitieux. J’avais du mal à réaliser mais je suis vite descendu de mon nuage car il reste tant de choses à faire. Je dois maintenant confirmer”.

La course sur le circuit de formule 1 d’Estoril

Sur le circuit d’Estoril, Florian Bouziani vise tout simplement le maillot arc-en-ciel de champion du monde.  “Le contre-la-montre, c’est ma discipline de prédilection. Je prends énormément de plaisir et les résultats suivent. J’ai fait beaucoup de sacrifices pour en arriver là. J’espère être dans un grand jour car pour devenir champion du monde, il faut être extraordinaire le jour J”, ajoute-t-il.

F.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.