L'Essor

La nageuse et gendarme Charlotte Bonnet frôle les minima olympiques

Charlotte Bonnet n'a pas encore réalisé les minima olympiques. (Crédit-photo : CNSD)

Charlotte Bonnet n'a pas encore réalisé les minima olympiques. (Crédit-photo : CNSD)

La nageuse Charlotte Bonnet n’a pas réussi à se pré-qualifier pour les JO de Tokyo lors du meeting de Nice.

Pas de minima olympiques pour la nageuse et gendarme Charlotte Bonnet. A domicile, à l’occasion de la première étape du Golden Tour Camille-Muffat, elle avait clairement annoncé son objectif : nager sous la barre des 1’56’’63. Même si elle a remporté sa course, la Niçoise n’a pas réalisé le temps souhaité. Elle semblait d’ailleurs perturbée après avoir nagé en 1’56’’96. “Je suis déçue, j’avais annoncé que je le ferai ici par ce que je m’en sentais capable. Il m’a peut-être manqué une fille à côté qui “me tire”, mais il faudrait que je sois capable de le faire toute seule et je n’ai pas réussi” a-t-elle regretté sur le site de L’Equipe.

“J’ai tout donné, je suis frustrée”

Extrêmement déçue, la maréchale des logis-cheffe Bonnet avait beaucoup misé sur ce meeting, qui se déroulait chez elle, à Nice. En effet, après un titre de championne de France en décembre dernier sur 200 mètres, elle sortait d’un mois de janvier intense au niveau de l’entraînement. “On ne peut pas dire que j’étais préparée mais j’avais de la fraîcheur, j’avais les armes pour faire ce temps. J’ai tout donné, je suis frustrée”, ajoute-t-elle. Dans son autre course, Charlotte Bonnet s’est également imposée sur 100 mètres en 54’’32. Elle a battu au passage la Danoise Pernille Blume, championne olympique en titre. Egalement en lice lors de ce meeting, la maréchale des logis Fantine Lesaffre a pris la 3ème place sur 200 mètres 4 nages.

Lire aussi : Des titres mais pas de minima pour Charlotte Bonnet et Fantine Lesaffre

Quels critères de sélection pour les JO ?

En raison du report des JO de Tokyo à l’été 2021, la Fédération française de natation a revu ses critères de sélection. Les nageurs tricolores ont jusqu’au 21 mars 2021 pour réaliser les minima olympiques. L’athlète, qui les réussit, est ainsi pré-qualifié. Mais pour être certain d’obtenir son billet pour Tokyo, il doit ensuite rester le nageur français le plus rapide sur sa distance jusqu’au bout de cette première phase de qualification. Charlotte Bonnet peut encore obtenir sa pré-qualification olympique lors du meeting de Marseille les 19, 20 et 21 mars prochains. Autrement, il lui restera une dernière chance lors des championnats de France, en juin prochain, à Chartres.

F.S.