mardi 13 avril 2021
Accueil / Sports / Natation : 14 centièmes de trop pour la maréchal des logis Charlotte Bonnet
Charlotte Bonnet a encore une chance pour décrocher sa qualification pour les JO de Tokyo (crédit-photo : bridgestoneeurope).
Charlotte Bonnet a encore une chance pour décrocher sa qualification pour les JO de Tokyo (crédit-photo : bridgestoneeurope).

Natation : 14 centièmes de trop pour la maréchal des logis Charlotte Bonnet

Pour 14 centièmes de trop, la nageuse Charlotte Bonnet, sportive de haut niveau de la Gendarmerie, n’a pas encore réussi à valider son ticket pour les Jeux Olympiques de Tokyo.

Charlotte Bonnet va devoir patienter avant d’être certaine de participer aux Jeux olympiques de Tokyo. A l’occasion de l’étape de Marseille du Golden Tour Camille-Muffat, la Niçoise a manqué d’un rien de se qualifier pour les JO. Victorieuse de sa course sur le 200 mètres nage libre, elle a parcouru la distance en 1’56’’77. Soit seulement 14 centièmes au-dessus des minima requis pour valider directement son ticket pour le Japon l’été prochain. “Il y a forcément une petite frustration de ne pas faire le temps, mais je peux difficilement être déçue: c’est la troisième fois en quatre mois que je nage en 1’56””, a indiqué Charlotte Bonnet juste après sa course.

Pour rappel, l’athlète de haut niveau de la Gendarmerie était également déjà passée tout près des minima. Elle les avait en effet frôlé à deux reprises lors des championnats de France à Saint-Raphaël (1’56’’65) puis au meeting de Nice (1’56’’96).

Lire aussi : La nageuse et gendarme Charlotte Bonnet frôle les minima olympiques

Charlotte Bonnet bat pour la première fois la quadruple championne du monde

Toujours pas assurée de disputer les JO, Charlotte Bonnet a trouvé cependant trouvé certains motifs de satisfaction à Marseille. En effet, sur cette course, elle a battu pour la première fois la quadruple championne du monde du 200m, repoussant à près d’une seconde Federica Pellegrini“Je n’avais jamais battu Federica en meeting. Même pendant ma meilleure année (en 2018). Même si elle n’est pas à son meilleur niveau, loin de là, c’est une adversaire redoutable”, se réjouit Charlotte Bonnet. La championne est consciente que les choses sérieuses débuteront véritablement au Japon cet été. “Le cœur de cette année, ce sont les Jeux. L’objectif, c’est d’être forte là-bas. Et même si je nage en 1’56 ou 1’57 toute l’année, si je fais 1’54 le jour J, c’est ça qui compte”.

Une dernière chance à Chartes en juin

Médaillée de bronze par équipe à Londres en 2012 (4x 200m nage libre), finaliste à Rio en 2016, Charlotte Bonnet doit maintenant valider son ticket pour Tokyo. Il lui reste une chance: à Chartes, mi-juin, lors des championnats de France. Sur cette compétition, les exigences chronométriques seront moins relevées. Elle devra alors nager en moins de 1’57’’28 en finale. “En juin, le temps sera plus facile, ce sera une formalité sur le 200 m”, assure-t-elle.

FS

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.