mardi 13 avril 2021
Accueil / Articles abonnés / Léocadie Ollivier de Pury, gendarme et parachutiste : son bureau, c’est le ciel !
Léocadie Ollivier de Pury elle totalise près de 4  000 sauts, 47 podiums civils et 22  podiums militaires, dont plusieurs titres de champion du monde. (Crédit-photos : DR).
Léocadie Ollivier de Pury elle totalise près de 4  000 sauts, 47 podiums civils et 22  podiums militaires, dont plusieurs titres de champion du monde. (Crédit-photos : DR).

Léocadie Ollivier de Pury, gendarme et parachutiste : son bureau, c’est le ciel !

Née en 1992 avec une voile de parachute dans le berceau, Léocadie Ollivier de Pury est devenue la reine de la précision du parachutisme français.

Léocadie Ollivier de Pury collectionne les médailles venues du ciel. Rien de plus normal pour quelqu’un qui passe la plupart de son temps dans les airs, en compagnie des oiseaux. Avec un père, Claude, ancien militaire parachutiste et créateur de l’école de parachutisme d’Aix-en-Provence en 1954, et une mère sélectionnée pendant quatorze ans en équipe de France de la discipline, c’est comme si, sourit la championne, “j’étais née dans une voile de parachute”. D’ailleurs, pour confirmer l’évidence d’embrasser les destinées familiales, elle confie cette anecdote  : “A l’école de parachutisme d’Aix, il y a une photo de moi bébé avec ma mère qui me donne le sein. Elle annonce en même temps, avec son talkie-walkie, le top largage pour l’avion qui est dans le ciel avec des parachutistes.”

Le grand saut à 15 ans

Nul besoin de la convaincre de faire le grand saut. Au contraire, il a fallu la freiner. Bénéficiant de la double nationalité française et suisse, elle saute pour la première fois de l’autre côté des Alpes, en tandem avec sa mère, dès l’âge de 12 ans. “Parce que c’était autorisé en Suisse, alors qu’en France, c’est 15 ans.” Après quelques mises en haleine avec des centaines de vols en parapente, elle réalise enfin son premier saut à 15  ans. Très ponctuelle, elle réalise ce grand saut le jour de son anniversaire. Et sans surprise, à partir de ce jour-là, elle ne quittera plus son parachute. Comme sa mère tient l’école de parachute créée par son père, décédé trois ans plus tôt, Léocadie Ollivier de Pury enchaîne les sauts chaque weekend.

Léocadie Ollivier de Pury a intégré la Gendarmerie nationale (Crédit-photos : DR).
Léocadie Ollivier de Pury a intégré la Gendarmerie nationale (Crédit-photos : DR).

Reine de la précision

Touchée également par le virus de la compétition, elle fait de la Précision d’atterrissage (PA) et de la Voltige (V) ses spécialités, sous l’œil averti de sa mère, elle-même experte de ces disciplines pratiquées en équipe de France. Et, bien entendu, avec de tels gènes, Léocadie Ollivier de Pury performe dans les catégories de jeunes. En veillant à ne pas négliger ses études, qu’elle concilie avec sa carrière de sportive de haut niveau. Car en 2013, l’année où elle passe le concours d’entrée de l’école d’Infirmière de la Croix-Rouge de Marseille, elle est également sélectionnée pour la première fois par la Fédération française de parachutisme (FFP) pour participer à ses premiers championnats d’Europe en Russie.

Lire aussi Michel Lanne : que la montagne est belle !

Un modèle de précocité

Deux ans plus tard, elle rejoint l’armée de Terre où elle signe un contrat de réserviste afin de participer aux Jeux mondiaux militaires en Corée du Sud. Léocadie Ollivier de Pury n’est encore que junior et rafle tout dans sa catégorie. Mieux, elle s’impose aussi chez les seniors. L’avenir est prometteur car “la particularité de notre discipline, précise-t-elle, est que l’ensemble des concurrents civils se retrouvent sur les compétitions militaires”. “Une médaille d’or militaire a donc tout autant de valeur qu’une médaille d’or civile.”  Mais ce n’est pas tout  : elle finit la compétition avec le titre honorifique d’athlète la plus titrée, tous sports confondus. Son diplôme d’infirmière en poche, direction le Centre national des sportifs de la Défense.

En 2017, elle signe son premier contrat avec la Gendarmerie et devient sportive de haut niveau. C’est un petit exploit d’atteindre ce statut quand on pratique une discipline non olympique. Mais c’est surtout la preuve de son potentiel énorme. Mise à disposition de la Fédération française de parachutisme, elle peut se consacrer à 100  % à sa discipline. Avec des journées où il est interdit de se plaindre, car “notre bureau, c’est le ciel”. “Notre quotidien est simple : on monte, on saute, on plie le parachute, on remonte dans l’avion et on resaute… 10 fois de suite, c’est ça notre journée. C’est incroyable, c’est le pied. On est toujours en extérieur.”  

Léocadie Ollivier de Pury a réalisé son premier saut à l'âge de 15 ans (Crédit-photos : DR).
Léocadie Ollivier de Pury a réalisé son premier saut à l’âge de 15 ans (Crédit-photos : DR).

“Comprendre pourquoi les oiseaux chantent !”

En compétition, Léocadie Ollivier de Pury confirme tous les espoirs placés en elle. A 28 ans, cette sportive, dont l’une des disciplines, la Précision d’atterrissage, consiste à atterrir au centre d’une cible dont le point d’impact mesure le diamètre d’une pièce de 10 centimes, possède l’un des plus beaux palmarès du parachutisme français et mondial. A ce jour, elle totalise près de 4  000 sauts, 47 podiums civils et 22  podiums militaires, dont plusieurs titres de champion du monde. Une collection qu’elle compte encore enrichir dans les années à venir, “car on peut longtemps faire du parachutisme à haut niveau. La preuve  : une Américaine de 82 ans saute encore avec nous en compétition. Et surtout, elle gagne !”. Mais au-delà des résultats, Léocadie Ollivier de Pury mesure sa chance au quotidien avec ce privilège qui n’est pas donné à tout le monde : “Comprendre pourquoi les oiseaux chantent ! ”

F.S

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.