lundi 12 avril 2021
Accueil / A la Une / Le cross de la Gendarmerie va-t-il être reporté ?
Si la situation sanitaire le permet le cross de la Gendarmerie se disputera le 7 avril à Montluçon. (Crédit-photo : DR)
Si la situation sanitaire le permet le cross de la Gendarmerie se disputera le 7 avril à Montluçon. (Crédit-photo : DR)

Le cross de la Gendarmerie va-t-il être reporté ?

Prévu initialement le 7 avril prochain à Montluçon, le cross de la gendarmerie pourrait être reporté à fin juin. Les organisateurs restent suspendus à l’évolution de la crise sanitaire.

Pour l’instant, le championnat national de cross-country de la Gendarmerie reste maintenu à Montluçon le 7 avril prochain. Les organisateurs se sont d’ailleurs mis en ordre de marche pour caler les derniers détails de l’épreuve. Quatre courses doivent se disputer durant cette journée: les Masters (pour les hommes de plus de 40 ans), les Féminines (toutes catégories confondues), un cross court hommes de 5 km et un cross long hommes de 9 km. Le général Philippe Durand, commandant de l’école de gendarmerie de Montluçon qui accueille l’épreuve, a d’ailleurs rassuré les organisateurs sur la capacité du site à pouvoir accueillir près de 200 participants. “Mais nous restons toujours dans l’incertitude à cause de la crise sanitaire”, complète le colonel Eric Monti, conseiller technique de course hors stade de la Gendarmerie.

Vidéo teaser du cross 2021 de la Gendarmerie (Crédit: École de gendarmerie de Montluçon)

L’ouverture des inscriptions toujours en attente

En effet, les organisateurs n’ont pour l’instant aucune certitude sur la tenue du cross le 7 avril prochain. La raison est simple: les contraintes sanitaires sont encore vigueur. Pour rappel, en 2020, le cross de la Gendarmerie aurait déjà dû se courir à Montluçon. Dans un premier temps, l’épreuve avait été reportée au 26 novembre 2020. Elle avait finalement été définitivement annulée en raison de la crise sanitaire.

Cette année blanche a encouragé les organisateurs à anticiper un report et à “prévoir un plan B”, ajoute Eric Monti qui est également vice-président du Club sportif et artistique gendarmerie des Pays de la Loire, affilié à la Fédération des clubs de la Défense (FCD). “Comme nous sommes dans l’incertitude, nous n’avons pas encore ouvert les inscriptions. Les organisateurs ont pu nous rassurer. Si l’épreuve ne peut pas se tenir le 7 avril, le site peut aussi accueillir le cross le 29 juin prochain”.

David Barnabé parrain de l’épreuve

Pour rappel, cette édition 2021 du cross de la Gendarmerie a pour parrain David Barnabé. Victime d’un grave accident lors d’un exercice de maintien de l’ordre à Saint-Astier, ce gendarme a pris une décision courageuse. Vivant dans un état de douleur permanent au point de penser au pire, il a fait le choix de l’amputation. Il est désormais instructeur à l’école de gendarmerie de Fontainebleau.

David Barbabé courra d’ailleurs ce cross avec les valides. “Depuis 2016, nous parvenons à faire venir les blessés de la Défense à notre cross. David sera donc présent à Montluçon pour partager un beau moment de sport. Il sera en préparation de son premier semi-marathon”, conclut Eric Monti qui avait eu David Barnabé comme élève gendarme à l’école de gendarmerie du Mans.

Lire aussi: David Barnabé, un phénix dans la gendarmerie

FS

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.