vendredi 7 mai 2021
Accueil / A la Une / L’adjudante Clarisse Agbegnenou en lice pour être porte-drapeau de la France aux JO de Tokyo
Clarisse Agbegnenou : une gendarme bientôt porte-drapeau de l'équipe de France aux prochains JO de Tokyo ?
Clarisse Agbegnenou : une gendarme bientôt porte-drapeau de l'équipe de France aux prochains JO de Tokyo ?

L’adjudante Clarisse Agbegnenou en lice pour être porte-drapeau de la France aux JO de Tokyo

Athlète de haut niveau de la Gendarmerie, Clarisse Agbegnenou est officiellement candidate pour devenir l’une des deux porte-drapeaux de la délégation française aux Jeux Olympiques de Tokyo.

L’adjudante Clarisse Agbegnenou future porte-drapeau de l’équipe de France olympique? Une certitude: l’athlète de la Gendarmerie nationale fait partie des sept candidates. Ce mercredi 14 avril, à 100 jours des Jeux Olympiques de Tokyo, la liste des candidats a été officialisée par le Comité national olympique du sport français (CNOSF). Pour la première fois, chaque nation défilera derrière deux porteurs de drapeau au Japon: un homme et une femme. Il en sera de même pour les Jeux paralympiques un mois plus tard.

Lire aussi: Les gendarmes Clarisse Agbegnenou et Valentin Belaud élus à la Commission des athlètes de haut niveau du Comité national et olympique français

Clarisse Agbegnenou favorite chez les dames

Il s’agit de la première candidature de Clarisse Agbegnenou pour tenir ce rôle de porte-drapeau. Johanne Defay (surf), Sandrine Gruda (Basket-ball), Maïva Hamadouche (boxe), Kristina Mladenovic (tennis), Mélina Robert-Michon (athlétisme) et Charline Picon (voile) sont également candidates. La quintuple championne d’Europe de judo devra maintenant attendre les résultats de l’élection. Celle-ci aura lieu, fin juin et début juillet, par voie électronique. Elle est clairement favorite pour remplir cette fonction. Un point pourrait toutefois jouer en sa défaveur. Le dernier porte-drapeau tricolore aux JO de Rio était Teddy Riner, issu également du judo.

Comment se déroule l’élection ?

Pour élire les deux porte-drapeaux, chaque fédération présente à Tokyo a désigné deux ambassadeurs. Un de chaque sexe. Une liste de 59 ambassadeurs a ainsi été soumise. Ces derniers doivent maintenant choisir leurs porte-drapeaux parmi ceux qui, en leur sein, ont décidé de se porter candidat. Les ambassadeurs ne devront pas voter pour une personne. Ils devront en revanche dresser un classement de trois femmes et trois hommes. Pour éviter les égalités, ils seront notés de 1 à 3 points.

F.S.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.