jeudi , 17 juin 2021

Clarisse Agbegnenou va tenter de décrocher un cinquième titre mondial (photo-archives CNSD).
Clarisse Agbegnenou va tenter de décrocher un cinquième titre mondial (photo-archives CNSD).

Judo : les Mondiaux avant les jeux Olympiques pour l’adjudante Clarisse Agbegnenou

A Budapest, Clarisse Agbegnenou vise un cinquième titre de championne du monde de judo avant de cueillir l’or olympique. Les ambitions sont à la hauteur du statut de l’adjudante de la Gendarmerie. Ce mercredi, lors des Mondiaux de judo de Budapest, elle a l’occasion de marquer un peu plus l’histoire de son sport.

En 2019, à Tokyo, elle était devenue la première judokate française à décrocher quatre titres mondiaux. Un cinquième titre de championne du monde ne ferait que confirmer sa suprématie. Aussi, un succès serait une préparation idéale avant les jeux Olympiques de Tokyo. La médaille d’or aux JO est le seul titre qui manque à son immense palmarès déjà garni de quatre titres mondiaux et cinq titres européens.

Lire aussi : L’adjudante Clarisse Agbegnenou en lice pour être porte-drapeau de la France aux JO de Tokyo

Une championne qui n’est pas rassasiée

Sa compétition, chez les moins de 63 kilos, se déroulera, en présence de public. Chaque jour, 3 000 spectateurs peuvent assister aux combats. Depuis sa défaite en finale olympique aux JO de Rio en 2016, Clarisse Agbegnenou a quasiment tout raflé : or mondial en 2017, 2018, 2019 et or européen en 2018 et 2019, 2020. Seul le titre européen lui a échappé en 2017, la faute à une blessure survenue lors de la compétition. Depuis 2017, elle n’a concédé qu’un seul revers. C’était en 2019, face à la Japonaise Nami Nakebura, en finale du Masters de Qingdao. Depuis novembre 2020, et la reprise des compétitions de judo au niveau mondial, Clarisse Agbegnenou a enchaîné les combats et les succès. Elle n’est pas du tout rassasiée !

Candidate pour être porte-drapeau de l’équipe de France olympique

Un autre terrain attend également Clarisse Agbegnenou. En effet, depuis mi-avril, elle est officiellement candidate pour devenir le porte-drapeau de l’équipe de France olympique, en compagnie d’un athlète masculin. Elle sera fixée logiquement début juillet. Pour élire les deux porte-drapeaux, chaque fédération présente à Tokyo a désigné deux ambassadeurs. Un de chaque sexe. Une liste de 59 ambassadeurs a ainsi été soumise. Ces derniers doivent maintenant choisir leurs porte-drapeaux parmi ceux qui, en leur sein, ont décidé de se porter candidat. Pour rappel, Clarisse Agbegnenou avait déjà occupé ce rôle de porte-drapeau de l’équipe de France pour les Jeux européens de Minsk en 2019.

F.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.