mercredi 12 mai 2021
Accueil / A la Une / Incertitudes autour de la course “Les gendarmes et les voleurs de temps”
L'édition des Gendarmes et les Voleurs de Temps a déjà été annulée en 2020. (Crédit-photo archives : Les Gendarmes et les Voleurs de Temps)
L'édition des Gendarmes et les Voleurs de Temps a déjà été annulée en 2020. (Crédit-photo archives : Les Gendarmes et les Voleurs de Temps)

Incertitudes autour de la course “Les gendarmes et les voleurs de temps”

Crise sanitaire oblige, la célèbre courseLes gendarmes et les voleurs de temps” pourrait se disputer sous un format inhabituel en 2021.

L’édition 2021 de l’épreuve “Les Gendarmes et les Voleurs de Temps” aura-t-elle lieu? L’une des courses à pied les plus célèbres de la Haute-Vienne fait face aux incertitudes liées à la crise sanitaire. Pour rappel, cet événement rassemble pas moins de 15.000 personnes depuis 20 ans, toujours au moment du week-end de Pentecôte. Reportée dans un premier temps en octobre dernier, l’édition 2020 a finalement été annulée. “En mars 2020, on avait 3.300 inscrits. 300 personnes ont demandé leur remboursement”, explique Jean-Luc Monges, président d’organisation au Populaire du Centre.

Inscriptions en baisse pour la course

Pour l’édition 2021, logiquement programmée les 22 et 23 mai prochains sur le site du Muret à Ambazac, plus de 3.000 participants ont donc déjà leur dossard. Mais le rythme des nouvelles inscriptions est inquiétant depuis octobre. “On a eu 400 inscriptions en quatre mois alors que l’an dernier, à pareille époque, on avait 80 à 100 demandes par jour“, s’inquiète encore Jean-Luc Monges.

Lire aussi: A la rencontre de la sélection nationale gendarmerie de triathlon

Une édition 2021 sans public?

En temps normal, l’épreuve “Les Gendarmes et les Voleurs de Temps” est un trail de renommée internationale. Cette manifestation compte huit courses, dont le 32km intitulé “les Voleurs de temps”, la course phare qui détient le label international. Cet événement, c’est aussi des animations, un gala et 15.000 personnes au total qui se retrouvent sur un même site. A moins de six mois de l’événement, les organisateurs planchent sur une édition 2021 avec certaines restrictions. Pour résumer “les gens ne viendront que pour courir”, annonce Jean-Luc Monges. En effet, l’épreuve pourrait se disputer sans accompagnateur, sans public, sans podium… “Il n’y aurait plus de convivialité“.

Un plan B est-il possible?

Les organisateurs réfléchissent à un plan B et espèrent peut-être décaler les dates de l’évènement à un autre moment de l’année. Le problème? Les organisateurs des autres courses en France sont exactement dans la même situation. “Le calendrier est blindé en fin de saison, tout le monde est dans la panique”, explique Jean-Luc Monges qui craint que “s’ils ne donnent pas de départ cette année, des centaines d’organisateurs vont déposer le bilan”.  L’épreuve “Les Gendarmes et les Voleurs de Temps” est-elle, comme d’autres, en péril? “On fait comme tout le monde, on attend”, conclut Jean-Luc Monges.

F.S

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.