dimanche , 20 juin 2021

Premier succès en Coupe du monde de paracyclisme pour le gendarme Florian Bouziani (photo-archives DR)
Premier succès en Coupe du monde de paracyclisme pour le gendarme Florian Bouziani (photo-archives DR)

Coupe du monde de paracyclisme : l’art et la manière pour le maréchal des logis Florian Bouziani

Florian Bouziani vient de signer sa première victoire en Coupe du monde de paracyclisme de l’Union cycliste internationale (UCI) à Ostende, en Belgique.

Florian Bouziani n’oubliera jamais cette première Marseillaise! Le maréchal des logis, entré dans la Gendarmerie il y a peu, vient de signer sa première victoire lors d’une manche de Coupe du monde de paracyclisme UCI. A Ostende, en Belgique, le Français a triomphé lors de l’épreuve du contre-la-montre. “C’est quelque chose d’incroyable. Quel bonheur! Je repense à cette victoire en Coupe du monde et surtout à la Marseillaise et j’ai des frissons”, explique-t-il. En Belgique, Florian Bouziani s’est imposé sur un contre-la-monde de 30 kilomètres le long du front de mer en signant un temps de 40 minutes et 21 secondes.

Florian Bouziani espère maintenant se qualifier pour les Jeux paralympiques de Tokyo. (Crédit-photo DR)
Florian Bouziani espère maintenant se qualifier pour les Jeux paralympiques de Tokyo. (Photo: DR)

Lire aussi: Trois nouveaux athlètes de haut niveau dans les rangs de la Gendarmerie

Premier succès en Coupe du monde

Au-delà de la victoire, c’est l’impression laissée par Florian Bouziani qui a marqué les esprits. L’athlète, originaire d’Avignon, s’est imposé avec l’art et la manière, avec 49 secondes d’avance sur le second. Dans une discipline comme le contre-la-montre, dont il est champion de France en titre, cet écart est significatif. Surtout, à trois mois des Jeux paralympiques de Tokyo, il a marqué des points importants pour figurer dans la sélection tricolore. “Clairement, je comptais sur cette compétition pour savoir où j’en étais. J’avais besoin de repères car nous n’avons pas pu courir énormément cette saison. Maintenant, je sais ce dont je suis capable”, insiste-t-il.

Bientôt aux Jeux paralympiques de Tokyo ?

Si ce succès lui entrouvre la porte d’une sélection pour les Jeux paralympiques de Tokyo (du 24 août au 5 septembre), Florian Bouziani devra confirmer son statut lors des prochains championnats du monde de paracyclisme, du 9 au 13 juin prochains. Les épreuves auront lieu à Cascais, au Portugal. Après son succès à Ostende en présence des meilleurs mondiaux, le cycliste de la Gendarmerie sera l’un des favoris de l’épreuve du contre-la-montre. “Il va falloir confirmer et faire le meilleur résultat. J’espère avoir montré qu’on pouvait compter sur moi pour les Jeux paralympiques. Je dois finir de convaincre les sélectionneurs”, enchaîne-t-il.

Lire aussi: L’incroyable destin de Margot Boulet, du GIGN aux Jeux paralympiques de Tokyo

Une victoire comme un goût de revanche sur le destin

Pour Florian Bouziani, cette première victoire en coupe du monde est aussi une revanche sur la vie. “Je la dédie à tous ceux qui me soutiennent depuis le début et qui ont cru en moi“, précise-t-il. Ancien pilote de moto, sa vie a basculé en 2013 quand un incendie a ravagé l’atelier dans lequel il travaillait. Il est brûlé à 90%. Malgré d’importantes cicatrices, de pieds paralysées et d’une amputation de l’index droit, il parvient à se rétablir, doucement, grâce à un courage hors du commun. “J’en suis venu au cyclisme pour me sortir d’où j’étais. C’est incroyable, c’est une belle revanche. Et ce n’est pas fini”. Florian Bouziani ne compte pas s’arrêter là!

FS.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.