vendredi , 18 juin 2021

Mehdi Frère, ici lors du 5 000 mètre de Monaco, en février dernier. (Photo-archives Claude Eyraud)
Mehdi Frère, ici lors du 5 000 mètre de Monaco, en février dernier. (Photo-archives Claude Eyraud)

Coupe d’Europe d’Athlétisme : un plateau royal pour aider Mehdi Frère à se rapprocher des Jeux olympiques de Tokyo

Le coureur de fond Mehdi Frère disputera, samedi, le 10 000 mètres de la Coupe d’Europe d’athlétisme en compagnie des meilleurs mondiaux de la spécialité.

Mehdi Frère est sur la piste de Birmingham, ce samedi, en Angleterre. Sélectionné pour la Coupe d’Europe du 10 000 mètres, l’athlète de la Garde républicaine disputera sans aucun doute sa course la plus importante de l’année 2021. Sous le maillot tricolore, en compagnie des meilleurs Français du 10 000 mètres, il tentera de réaliser un chrono, qui peut lui permettre de garder les Jeux olympiques de Tokyo dans un coin de la tête. Le plateau est on ne peut plus relevé pour cette Coupe d’Europe. En effet, l’épreuve marquera le retour de Mo Farah, qui disputera son premier 10 000 m depuis les Championnats du monde d’athlétisme en 2017. A côté, il n’y aura que du beau monde, dont la plupart, comme Farah, chercheront à réaliser les minima olympiques fixés à 27’28.

Grimper dans le classement mondial…

Autant dire que cette course peut aider Mehdi Frère à franchir un cap. Aligné finalement sur le 10 000 m à Ostrava, il y a deux semaines, le gendarme s’était classé cinquième en 28’09’’68 d’une course déjà relevée. Il avait failli battre son record personnel établi l’an passé (28 ‘08’’27). Fin avril, lors du meeting de Pacé, il avait bouclé son 10 000 m en 28’22’’32. Cette progression prouve qu’il monte en puissance.

Clairement à Birmingham, tout est réuni pour qu’il réalise le meilleur chrono de sa carrière sur cette distance. Plus que les minima olympiques, très compliquées à atteindre, Mehdi Frère cherchera surtout à marquer des points pour viser une qualification suivant le classement (ranking) établi par la Fédération internationale d’athlétisme.

Lire aussi : Mehdi Frère, nouveau leader du marathon français

… Pour continuer d’espérer aller aux JO

En effet, figurer dans la sélection tricolore pour les Jeux grâce à son classement mondial est une porte que Mehdi Frère peut aussi ouvrir pour être du voyage au Japon, cet été. “Cette course va se courir sur la base des minima olympiques. C’est la meilleure occasion pour monter en puissance et marquer des points pour ce ranking. Tous les athlètes ne réaliseront pas les minima, d’autant que les occasions sont plus rares cette saison à cause de la crise sanitaire. En fonction de son classement, il peut aussi être sélectionné pour les JO même s’il ne réalise pas les minima”, explique Kevin Begnis, responsable de l’équipe de cross-country de la Garde républicaine.

Pourquoi il ne sera pas sur le marathon olympique

Pour rappel, Mehdi Frère a déjà réalisé les minima olympiques dans une autre discipline. Lors du marathon de Valence en décembre 2020, il avait d’ailleurs réalisé le meilleur temps des Français. Toutefois, il ne fait pas partie de l’équipe olympique du marathon car la sélection tient compte des temps et des minima réalisés en 2019 avant le report des JO l’année passée. “Il est premier sur la liste des remplaçants pour le marathon. Cela veut dire qu’il faudrait que deux athlètes se blessent car la sélection compte 3 titulaires et un supplément. Autant dire que les chances sont minces pour le voir sur le marathon olympique”, détaille encore Kevin Begnis. En revanche, sur le 10 000 mètres, Mehdi Frère a une carte à jouer.

F.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.