vendredi , 18 juin 2021

Marjorie Delassus est en forme après avoir obtenu son premier titre de championne de France. (Photo: A.Courtois/FFCK)
Marjorie Delassus est en forme après avoir obtenu son premier titre de championne de France. (Photo: A.Courtois/FFCK)

Canoë : répétition générale à l’Euro pour la maréchale des logis Marjorie Delassus avant les Jeux olympiques

Avant les Jeux olympiques de Tokyo, Marjorie Delassus dispute l’Euro de slalom de canoë, dès vendredi, en Italie.

Répétition générale pour la maréchale des logis Marjorie Delassus. A moins de 3 mois des Jeux olympiques de Tokyo, la céiste de la Gendarmerie nationale dispute l’Euro de slalom, à Ivréa, Italie. Elle entrera en lice ce vendredi, en séries, et espère se qualifier pour la finale de canoë slalom dimanche. Pour la Béarnaise, il s’agira surtout de se mesurer aux meilleures étrangères lors de cette grande compétition internationale, avant les JO de Tokyo. “Ce championnat est important, il va servir de test pour régler les détails en vue des JO. Je me suis préparée au mieux”, explique-t-elle.

Premier titre de championne de France

Il y a deux semaines, la Paloise, âgée de 23 ans, a obtenu son premier titre de championne de France. Dans le bassin de Vaires-sur-Marne, là où se disputeront les épreuves de canoë/kayak slalom des Jeux olympiques de Paris en 2024, elle a gagné deux des trois courses de ces championnats. Ce premier titre majeur en individuel confirme ainsi tout son potentiel. Auparavant, elle s’était déjà constituée un joli palmarès avec un titre de championne d’Europe des moins de 23 ans en kayak (2018) et en canoë (2019). Elle avait également fini quatrième des Mondiaux, toujours chez les moins de 23 ans. Par équipe, elle avait été sacrée vice-championne d’Europe en kayak (2020).

Lire aussi: Trois nouveaux athlètes de haut niveau dans les rangs de la Gendarmerie

Un plateau relevé avec les meilleures européennes

En octobre 2020, lors des courses de sélections olympiques, Marjorie Delassus avait créé la surprise en obtenant sa qualification pour Tokyo. Victorieuse de la première manche, elle avait terminé 3e puis 4e aux deux suivantes. Ces résultats lui permettaient de valider son ticket pour ses premiers Jeux olympiques. En Italie, ce week-end, la jeune céiste passera donc un test grandeur nature. Le plateau de ce championnat sera relevé en compagnie des meilleures européennes de la discipline.

FS.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.