vendredi 23 octobre 2020
Accueil / Société / ZSP du quartier Barbès à Paris : des “résultats probants”

ZSP du quartier Barbès à Paris : des “résultats probants”

La Préfecture de Police de Paris a fait état mercredi de “résultats probants dans la lutte contre la délinquance” lors d’un premier bilan de la zone de sécurité prioritaire (ZSP) mise en place il y a cinq mois dans le quartier Barbès-Château rouge dans le XVIIIe arrondissement.

La ZSP, a indiqué la PP dans sa lettre hebdomadaire PPrama à paraître mercredi, avait été mise en place afin de livrer bataille contre les vols à la tire, la prostitution, les vendeurs à la sauvette ou le trafic de stupéfiants propres à ce quartier réputé sensible de la capitale.

Selon un premier bilan, il y a eu ainsi 1.400 procédures engagées contre les vendeurs à la sauvette contre 476 il y a un an. Le nombre d’interpellations de prostituées pour “racolage” a “été multiplié par six” et quatre réseaux de proxénétisme immobilier ont été mis au jour. Trente-sept commerces ont par ailleurs été fermés sur décision administrative pour des “troubles importants à la tranquillité publique” ou du “travail illégal”, a aussi dit la Préfecture, insistant sur le “partenariat” qui a permis d’obtenir des “résultats probants et tangibles dans la lutte contre la délinquance”.

Les violences aux personnes et les vols avec violence sont également en baisse, fait-elle valoir. Plus de 15.000 policiers “ont contribué à accroître sensiblement leur visibilité” sur le terrain, selon elle. “La physionomie du quartier a évolué favorablement”, a-t-elle encore dit. Une “attention particulière sera portée aux abords de la ZSP pour éviter tout effet “report” de la délinquance dans d’autres secteurs proches “où un dispositif de sécurisation renforcée a été mis en œuvre”.

La ZSP de Barbès fait partie des 64 mises en place depuis 2012 par le ministère de l’Intérieur dans les quartiers confrontés à des problèmes de délinquance récurrents. L’Intérieur doit tirer un premier bilan de cette expérience, promesse de campagne de François Hollande, en avril.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " : des articles inédits, une veille sur la presse et des informations pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.