vendredi 18 octobre 2019
Accueil / Société / Vigipirate : les activités de renseignement renforcées
Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls (Photo Matthieu GUYOT/Essor)
Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls (Photo Matthieu GUYOT/Essor)

Vigipirate : les activités de renseignement renforcées

Les services de renseignement ont renforcé leurs activités avec le passage du plan Vigipirate au niveau rouge renforcé, annoncé samedi soir par François Hollande à la suite de l’intervention française au Mali.

Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a “donné des instructions aux préfets”, leur demandant de veiller à la mise en œuvre “en lien étroit avec les élus locaux” du renforcement des dispositifs prévus, informe la place Beauvau dans un communiqué. Il a salué “la réactivité” de “l’ensemble des moyens du ministère de l’Intérieur” déjà mobilisés.

“Le plan Vigipirate est maintenu au niveau rouge, avec renforcement de certains dispositifs visant à la surveillance des transports terrestres et aériens, en particulier en lien avec les pays à risques et à la protection de sites sensibles: sites militaires, lieux de culte, emprises diplomatiques, ou encore lieux de grande fréquentation”, rappelle le ministère. “Au-delà du ministère de l’Intérieur, cette mobilisation concerne d’autres acteurs de sécurité : les forces du ministère de la Défense et des opérateurs tels que la DGAC, la RATP, la SNCF ou encore ADP”, ajoute-t-il.

Les instructions du  DGPN

Le directeur général de la police nationale (DGPN) Claude Baland a envoyé à ses services ses instructions concernant le passage du plan Vigipirate au niveau rouge renforcé, répétant que la “menace est réelle en France. Dans cette note il est stipulé que “les services de renseignement confirment l’importance du niveau de menace, cette dernière étant réelle”. “L’évaluation de la menace”, écrit aussi Claude Baland, sera complétée au fur et à mesure” et des “adaptations de posture ultérieures sont envisageables”.

Le DGPN rappelle le renforcement de certains dispositifs visant à la surveillance des transports terrestres et aériens et la protection de sites sensibles. “Les mesures de sécurisation et de protection des bâtiments, s’agissant des représentations diplomatiques et consulaires, devront être étendues aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, à l’Etat d’Israël ainsi qu’à l’ensemble des pays susceptibles d’apporter ou ayant expressément apporté leur soutien à l’intervention militaire française” au Mali, détaille encore cette note.

Le niveau “rouge renforcé” du plan Vigipirate est généralement en vigueur pendant les périodes sensibles comme les fêtes de fin d’année. Le dispositif est en vigilance “rouge” depuis les attentats de Londres en 2005. Pour la première fois, il est passé brièvement en alerte “écarlate” en mars dans la région Midi-Pyrénées, au moment des tueries perpétrées par Mohamed Merah à Toulouse et Montauban.

A voir également

Le bon bilan de la plateforme Cybermalveillance, deux ans après son lancement

En deux ans, la plateforme d’assistance Cybermalveillance, le guichet mettant en relation cybervictimes et prestataires, affiche un beau bilan.

Un commentaire

  1. Nicolas

    Renforcer le renseignement ?!? Il va falloir que je recherche le dernier passage de la BT à la maison. Ah oui, une fois en 8 ans, juste pour me présenter le nouveau CB, et encore, au bout de mon allée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *