vendredi 7 mai 2021
Accueil / A la Une / Une expertise en stylométrie très attendue versée au dossier de l’affaire Grégory
L'expertise en stylométrie: une avancée décisive pour l'enquête sur le mort du petit Grégory? (Photo: archives de l'Essor).
L'expertise en stylométrie: une avancée décisive pour l'enquête sur le mort du petit Grégory? (Photo: archives de l'Essor).

Une expertise en stylométrie très attendue versée au dossier de l’affaire Grégory

Attendue depuis longtemps, une expertise en stylométrie vient d’être versée au dossier de l’assassinat de Grégory Villemin. Plus de trois décennies après la mort du petit garçon de 4 ans, retrouvé dans les eaux de la Vologne (Vosges) le 16 octobre 1984, l’enquête va-t-elle bénéficier d’une avancée décisive?

Cette technique novatrice pourrait en effet permettre de lever le voile sur l’identité du ou des corbeaux, cachés derrière les lettres anonymes envoyés aux parents du petit garçon. Et notamment sur l’auteur de la lettre revendiquant son meurtre.

La stylométrie, discipline inédite dans un dossier

En 2017, la précédente juge d’instruction chargée de l’affaire avait mandaté OrphAnalytics, une entreprise suisse spécialisée en stylométrie. Une discipline encore jamais utilisée en France dans un dossier judiciaire. A la différence de la graphologie -qui analyse la forme de l’écriture manuscrite-, la stylométrie consiste à authentifier l’auteur d’un document grâce à sa syntaxe personnelle. Les chercheurs l’utilisent par exemple quand un doute subsiste sur l’identité de l’auteur d’un texte. L’entreprise suisse utilise elle un logiciel spécifique. “Les algorithmes implantés dans le logiciel delta2T d’OrphAnalytics déterminent le profil caractéristique d’un document en identifiant systématiquement les schémas utilisés dans et entre les mots, dans et entre les phrases”, peut-on lire sur son site internet.

Ces puissants algorithmes ont ainsi comparé l’écriture des courriers anonymes à des textes rédigés par les différents protagonistes de l’enquête. Des textes saisis lors de perquisition ou réalisés à la demande de la justice.

Lire aussi: Affaire Grégory: un avocat lance une action contre Etienne Sesmat

Selon France Info, les parents du petit Grégory restent très prudents, même si cette technique a déjà permis de résoudre plusieurs affaires criminelles aux Etats-Unis. Pour autant, une personne aurait été identifiée comme l’auteur d’un ou de plusieurs courriers anonymes d’après les informations du Parisien. Pour l’heure, le parquet de Dijon n’a révélé aucun nom. Remis à la justice, le rapport technique de cette expertise doit faire l’objet d’une traduction en langage judiciaire. Et conduire, peut-être, à de nouvelles mises en examen au cœur de cette tentaculaire enquête.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.