samedi 31 octobre 2020
Accueil / Société / Un surveillant condamné pour avoir voulu remettre un téléphone à un détenu

Un surveillant condamné pour avoir voulu remettre un téléphone à un détenu

Un surveillant de la nouvelle prison de Réau (Seine-et-Marne) a été condamné à six mois de prison lundi par le tribunal correctionnel de Melun pour avoir voulu remettre un téléphone portable à un détenu, incarcéré dans la cellule voisine de celle d’Antonio Ferrara.

Ce surveillant, Hilarion F., surnommé “La Fouine” par les détenus, avait été interpellé le 23 janvier après la découverte d’un téléphone portable dans son casier, et placé en garde à vue. Ce père de deux enfants, affecté au quartier de la maison centrale de Réau depuis septembre 2012, était sous le coup d’une enquête interne après les déclarations d’un détenu qui avait indiqué à la direction de la prison qu’il “pouvait faire entrer des objets en échange d’argent”.

Lors de l’audience, le surveillant, un ancien militaire, a reconnu les faits, précisant que ce téléphone était le seul objet qu’il ait fait entrer dans la prison. Il a expliqué avoir été “attendri” par un détenu, Yassine F., qui lui avait demandé ce téléphone pour “entendre ses enfants la nuit”, mais qu’il n’y avait pas eu “de chantage, ni d’argent”. “Dans un premier temps, je lui ai dit non. Puis il m’a relancé et je lui ai dit oui”, a-t-il expliqué, restant très flou sur la date et les circonstances de remise du téléphone.

Selon un témoignage, Hilarion F. avait prévu de remettre le téléphone à Yassine F. le 23 janvier, lors du contrôle quotidien de sa cellule. Mais en raison de son interpellation ce jour-là, c’est finalement un autre surveillant qui s’était présenté. Yassine F. “m’a demandé pourquoi ce n’était pas Hilarion F. et il a paru très surpris”, a indiqué ce surveillant lors de son audition par les policiers, précisant que le détenu avait alors demandé à parler à Antonio Ferrara, placé la veille dans la cellule voisine.

Questionné sur ses relations avec Antonio Ferrara, surnommé “le roi de l’évasion”, Yassine F. a assuré à l’audience l’avoir vu “pour la première fois” ce 23 janvier. Niant toute implication dans ces faits devant le tribunal, il a cependant été lui aussi condamné à six mois de prison pour complicité. Âgé de 30 ans, il compte “25 condamnations” à son casier judiciaire, pour des faits de “vols aggravés, vols avec arme” et sera “en fin de peine en 2021”.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.