jeudi 29 octobre 2020
Accueil / Société / Un ex- gendarme en fuite à l’étranger condamné à 5 ans de prison pour tentative de rapt d’enfants
Photo d'illustration (S.D/L'Essor).

Un ex- gendarme en fuite à l’étranger condamné à 5 ans de prison pour tentative de rapt d’enfants

Un ex-gendarme – radié – en fuite,  soupçonné avec sa compagne allemande d’avoir voulu aider une mère de famille qui voulait enlever ses enfants à leur père, sur fond d’accusation de complot pédophile a été condamné le 30 août dernier à 5 ans de prison par le tribunal correctionnel de Saintes.
(Charente-Maritime). 
Le tribunal est allé au delà des réquisitions du parquet qui avait réclamé quatre ans de prison contre l’ex-gendarme Christian Maillaud mais qui se fait appeler “Stan” et qui est connu à la Réunion comme “le zorro blanc”,  pour avoir monté une société de sécurité privée et avoir été condamné pour ses méthodes paramilitaires d’après le site Clicanoo du journal de l’île de la Réunion. Un mandat d’arrêt a été délivré à son encontre. Cet homme qualifié de “gourou charismatique” par le procureur Mathieu Auriol était en fuite au Vénézuela avec sa compagne qui a écopé de 3 ans avec sursis.

En juillet dernier, il a d”ailleurs publié une vidéo depuis le Vénézuela en expliquant pourquoi il s’était installé là bas et a dernièrement a dénoncé “un procès d’inquisition” avant l’audience.

Les faits remontent à 2012 quand une mère , S.G projetait d’enlever ses enfants à leur père, qu’elle accusait de pédophilie. Les suspects avaient prévu d’enlever les trois enfants qui vivaient chez leur père à Montendre, (Charente-Maritime) dans le sud du département, mais ils avaient finalement été arrêtés avant de mettre à exécution leur projet.

Un premier kidnapping avait réussi de décembre 2008 à avril 2011 mais la mère et les enfants avaient été retrouvés dans le Gard par les gendarmes.

En 2015, après avoir été déclarée irresponsable pénalement pour troubles délirants par la justice, elle avait sollicité  Christian Maillaud, à la tête d’un groupuscule d’activistes convaincus de l’existence de complots pédophiles, le Ralliement des résistants pour la révolution (RRR).

Dans des vidéos postées régulièrement sur internet, le quinquagénaire, surnommé “Stan” sur la toile, dénonce “l’organisation pédocriminelle satanique qui est l’organe judiciaire” . Il a aussi publié une vidéo après les attentats du 13 novembre 2015.

La mère, absente à l’audience a été condamnée à deux ans de prison avec sursis avec une mise à l’épreuve pendant trois ans, une obligation de soins, une interdiction de contacter les prévenus, ses enfants et son ex-mari ainsi que de venir en Charente-Maritime.
Pour les trois complices, l’un a été relaxé, un autre a été condamné à deux ans de prison avec sursis et le troisième à 15.000 euros d’amende au lieu des 6.000 réclamés par le parquet. Seuls deux d’entre eux étaient présents à l’audience.

Crowdfunding campaign banner

Un commentaire

  1. Pierre

    Il conviendrait de ne pas utiliser “ex-gendarme”, mais plutôt gendarme ripoux, ou gendarme démis de ses fonctions.
    Il conviendrait de ne pas écrire qu’il s’est “installé” au Vénézuela, mais plutôt qu’il s’y est réfugié pour échapper à ses responsabilités.
    Plutôt que d’écrire ” Dans des vidéos postées régulièrement sur internet, le quinquagénaire, surnommé “Stan” sur la toile, dénonce “l’organisation pédocriminelle satanique qui est l’organe judiciaire” “, vous devriez écrire ” Dans des vidéos délirantes paranoïaques, le quinquagénaire… “

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.