vendredi 23 octobre 2020
Accueil / Société / Un cambrioleur qui avait écrasé un policier en 2009 renvoyé aux assises
Justice (Photo Matthieu GUYOT/Essor)
(Photo/MG/Essor).

Un cambrioleur qui avait écrasé un policier en 2009 renvoyé aux assises

Un cambrioleur, James Bottier, qui avait tué un policier en l’écrasant en 4×4, a été renvoyé devant les assises de Seine-et-Marne où il encourt la perpétuité pour “vol avec violences ayant entraîné la mort”.

Les faits se sont déroulés le 27 décembre 2009. James Bottier et un complice, cagoulés et gantés, ont été surpris par des voisins alors qu’ils cambriolaient une résidence à Montévrain en Seine-et-Marne. James Bottier est accusé d’avoir, avec un complice, cambriolé le 27 décembre 2009 une maison de Montévrain, en Seine-et-Marne.

Les deux hommes, cagoulés et gantés, avaient été repérés par des voisins qui ont prévenu la Police. La patrouille du commissariat de Chessy les a surpris en flagrant délit alors qu’ils prenaient la fuite dans le 4X4 des propriétaires de la maison cambriolée. Les malfaiteurs avaient foncé sur les policiers qui venaient d’ouvrir le portail du pavillon, et le major Patrice Point avait été percuté par le véhicule, se retrouvant coincé contre le mur dans la descente du garage. L’un de ses collègues avait ouvert le feu à plusieurs reprises sur le véhicule en fuite, immédiatement imité par deux autres policiers qui se trouvaient dans la rue, sans faire de blessé.

Le major Patrice Point était décédé trois jours plus tard, à 51 ans, à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre où il avait été transporté par hélicoptère. Ses obsèques avaient été célébrées  à Chessy en présence du ministre de l’Intérieur de l’époque, Brice Hortefeux, et d’un millier de policiers.

Dans un communiqué, le porte- parole du syndicat UNSA-Police s’est déclaré satisfait du renvoi de James Bottier devant les assises. Cela aidera à ce que “la population se rende compte des risques du métier de policer. Nous attendons une réponse pénale assez forte face aux crimes contre les policiers” a-t-il ajouté.

L’enquête avait permis de retrouver le 4×4 calciné dans un bois situé entre Montévrain et Lagny-sur-Marne, et courant 2010 deux personnes appartenant à la communauté des gens du voyage, James Bottier et son cousin Jason Bottier, avaient été interpellées. Seul James Bottier, qui avait une vingtaine d’années au moment des faits, est renvoyé devant la justice.

Son cousin Jason, soupçonné d’être le complice du cambriolage, a obtenu un non-lieu, confirmé par la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris, dans sa décision du 23 avril. Jason Bottier “n’a jamais été dans la voiture” qui a écrasé Patrice Point, et “la justice a évité une erreur judiciaire” en prononçant un non-lieu, a affirmé son avocat.

(D’après AFP)

Crowdfunding campaign banner

Un commentaire

  1. phyto

    La justice française est trop clémente, trop naïve: Ils ont du faire plus de 500 opérations sans être inquiétés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " : des articles inédits, une veille sur la presse et des informations pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.