vendredi 23 octobre 2020
Accueil / Société / Tuerie en Haute-Savoie: réserves de Claude Guéant
L'ancien ministre de l'Intérieur Claude Guéant a critiqué vendredi un "excès de centralisation" des moyens scientifiques de la gendarmerie, les enquêteurs recevant le soutien de son successeur Manuel Valls pour leur travail pour élucider la tuerie en Haute-Savoie.

Tuerie en Haute-Savoie: réserves de Claude Guéant

L’ancien ministre de l’Intérieur Claude Guéant a critiqué vendredi un “excès de centralisation” des moyens scientifiques de la gendarmerie, les enquêteurs recevant le soutien de son successeur Manuel Valls pour leur travail pour élucider la tuerie en Haute-Savoie.

Un syndicat de police, Synergie, avait dénoncé jeudi le recours, sur la scène du crime à Chevaline, aux techniciens du laboratoire de gendarmerie installé en Ile-de-France, et non à celui de la police, situé dans la banlieue lyonnaise, plus proche des lieux de la tuerie. Après les premières constatations réalisées par les gendarmes locaux, les experts de l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) étaient arrivés sur les lieux plus de sept heures après la découverte des corps. Cela avait suscité un début de controverse, une enfant de quatre ans survivante n’ayant été découverte qu’à ce moment, prostrée et dissimulée dans la voiture où gisaient trois corps, la scène du crime ayant été “gelée” dans le but de préserver le maximum d’indices.

“Je ne participerai pas à ce type de polémique inutile et injustifiée”, a déclaré Manuel Valls sur RTL. “Je pense qu’il n’y a eu aucune faute”, a-t-il insisté. “Les gendarmes, les enquêteurs, les techniciens, les médecins ont accompli un travail de très grande qualité et je leur fais confiance pour poursuivre leur travail.”

De son côté, sur LCI, Claude Guéant s’est montré plus critique: “Sans doute avons-nous là une conséquence de l’excès de centralisation du dispositif”.”C’est vrai que la Gendarmerie nationale a de formidables moyens et de formidables militaires de police scientifique, mais ce sont des dispositifs très centralisés qui, par conséquent, mettent du temps à arriver sur la scène du crime”, a-t-il déclaré. En son temps place Beauvau, Claude Guéant avait lui-même été confronté lors de l’affaire Merah aux critiques sur l’action des forces de l’ordre, cette fois la police.

L’ambassadeur de Grande-Bretagne en France, Sir Peter Ricketts, a jugé jeudi que l’enquête avait été menée de “manière plutôt professionnelle”. Sur le délai entre la découverte des corps et celle de l’enfant de quatre ans dans la voiture, il a expliqué avoir “compris que (les gendarmes) craignaient de perturber la scène du crime et qu’ils n’avaient aucune raison de penser qu’une autre fillette se trouvait sur les lieux”.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " : des articles inédits, une veille sur la presse et des informations pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.