dimanche , 13 juin 2021

Médaille nationale de reconnaissance des victimes du terrorisme créée en 2016, avers et revers (Ph: Service historique de la Défense/ La grande chancellerie de la Légion d'honneur).
Médaille nationale de reconnaissance des victimes du terrorisme créée en 2016, avers et revers (Ph: Service historique de la Défense/ La grande chancellerie de la Légion d'honneur).

Quatre gendarmes dans la promotion 2021 de la médaille des victimes du terrorisme (actualisé)

Quatre gendarmes vont recevoir la médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme. Le Journal officiel de ce dimanche publie un décret du Président de la République distinguant ainsi 237 hommes et femmes.

Cette promotion 2021 constitue la plus importante promotion de cette médaille devant celle de février 2020 (153 noms). Cette médaille distingue des personnes tuées ou blessées physiquement ou atteintes psychologiquement lors d’attentats perpétrés en France ou à l’étranger visant la France. Depuis sa création en 2016 par le Président François Hollande, cette médaille a distingué 695 hommes et femmes, français et étrangers.

Lire aussi: De Loyada à Trèbes, de nouveaux médaillés des victimes du terrorisme

De l’attentat du drugstore Publicis à celui de la Préfecture de police

La promotion de ce dimanche concerne des victimes d’attentats depuis celui du drugstore Publicis à Paris (15 septembre 1974, deux morts et 34 blessés) à celui à la préfecture de police de Paris (3 octobre 2019, quatre morts et deux blessés).

Le premier gendarme décoré est un ancien gendarme mobile. Christophe Magnier avait été très grièvement blessé par balles lors de l’attentat (3 août 1994) à Dely Ibrahim (banlieue d’Alger). Cet attentat, perpétré par le Groupe islamique armé (GIA), visait une emprise diplomatique française. Avec un très lourd bilan: trois gendarmes mobiles et deux fonctionnaires du ministère des Affaires étrangères tués.

Deux gendarmes du GIGN blessés à Marignane

Deux anciens gendarmes du GIGN, blessés lors de l’assaut de Marignane (26 décembre 1994) pour libérer les otages de l’avion d’Air France détourné par un commando islamique, recevront également cette médaille. Il s’agit de Christophe Marx et de Thiery Prungnaud.

Une quatrième militaire de la Gendarmerie se trouve enfin décorée. Il s’agit de Mélanie Seguin. Cette sous-officière d’active faisait partie du binôme de gendarmes, les premiers intervenants le 9 janvier 2015 à Dammartin-en-Goëlle devant l’imprimerie où s’étaient retranchés les tueurs de Charlie Hebdo, les frères Kouachi.

Lire aussi: Un ancien du GIGN raconte la traque des frères Kouachi et l’assaut de Dammartin

Par ailleurs, 32 militaires français tués ou blessés lors de l’attentat contre le Drakkar à Beyrouth en 1983 ont été décorés. 58 parachutistes avaient trouvé la mort le 23 octobre 1983, lors de l’explosion de l’immeuble.

21 personnes, qui se trouvaient à bord du DC-10 d’UTA frappé par une explosion criminelle le 19 septembre 1989 au dessus du Niger (170 morts) se voient également décorés. On trouve le nom de Jean Denoix de Saint Marc, père de Guillaume, directeur général de l’Association française des victimes du terrorisme (AFVT).

Enfin, on relève le nom de trois des agents morts poignardés le 3 octobre 2019 à la préfecture de police de Paris. Il s’agit de Damien Ernest, de Brice Le Mescan et d’Aurélia Trifiro.

Victimes du 13 novembre 2015 à Paris et du 14 juillet 2016 à Paris

Une soixantaine de victimes des attentats du 13 novembre 2015 à Paris (130 morts et 400 blessés) et du 14 juillet 2016 à Nice (87 morts et 400 blessés) recevront également cette médaille.

Seuls oubliés dans cette promotion, les gendarmes tués ou pris en otages sur l’île d’Ouvéa en Nouvelle Calédonie.

Lire aussi: Pas de médaille de reconnaissance aux victimes du terrorisme pour 14 gendarmes d’Ouvéa

PMG

One comment

  1. Bonjour.
    Votre article concernant la MNRVT et les récipiendaires liés à la gendarmerie, ne reflète pas exactement le nombre de militaires de l’arme.
    Je prends comme exemple, ceux mentionnés en date du 13 juillet 2011 (+ 23 août).
    Cordialement
    RDL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.