samedi 8 mai 2021
Accueil / Société / Stéphane Poussier, un ex-candidat de la France insoumise s’étant réjoui de la mort du gendarme héroïque jugé en comparution immédiate

Stéphane Poussier, un ex-candidat de la France insoumise s’étant réjoui de la mort du gendarme héroïque jugé en comparution immédiate

Version actualisée: 

L’ex-candidat de la France insoumise aux législatives du Calvados, Stéphane Poussier sera jugé devant le tribunal de Lisieux (Calvados)  en comparution immédiate ce mardi 27 mars lors de l’audience qui s’ouvre à 13h. Dans un article publié par France Bleu, son avocate précise que son client conteste l’infraction d’apologie du terrorisme pour laquelle il est poursuivi.

Un ex candidat de la France Insoumise aux élections législatives dans le Calvados qui se félicitait samedi dans un tweet de la mort du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, a été interpellé dimanche 25 mars à 11h30 à son domicile de Dives-sur-Mer dans le Calvados, a annoncé  franceinfo de source proche du dossier. Il a été placé en garde à vue pour “apologie du terrorisme” et son compte twitter a été désactivé.

Cet individu méprisable avait écrit sur Twitter :

À chaque fois qu’un gendarme se fait buter, et c’est pas tous les jours, je pense à mon ami Rémi Fraisse [jeune militant écologiste mort sur le site du barrage de Sivens en octobre 2014], là c’est un colonel, quel pied ! Accessoirement, un électeur de Macron en moins.”

Ces propos de Stéphane Poussier ont beaucoup choqué sur les réseaux sociaux et suscité l’indignation et fait l’objet d’une condamnation unanime, notamment dans les rangs de la France insoumise. Le syndicat Unité SGP Police-FO a dénoncé sur twitter  “une salve de tweets ignobles se félicitant de sa mort”.

Le parti de la France insoumise s’est également désolidarisé de Stéphane Poussier. “Les propos honteux et abjects de Stéphane Poussier n’ont rien à voir avec la France insoumise. Nous les condamnons fermement. Nous avons immédiatement retiré cette personne de la plate-forme de la France insoumise”, peut-on lire dans un tweet du parti dirigé par Jean-Luc Mélenchon.

L’Essor dénonce avec la plus grande vigueur les propos de cet individu et espère que la réponse judiciaire sera à la hauteur de cette ignomineuse et inqualifiable attitude.

D.C

 

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.