mardi 23 juillet 2019
Accueil / Société / Un sénateur veut en finir avec les traitements liés à la Légion d’honneur et à la Médaille militaire
Legion honneur
Illustration (L'Essor).

Un sénateur veut en finir avec les traitements liés à la Légion d’honneur et à la Médaille militaire

Michel Canevet, sénateur UDI-UC du Finistère, propose de supprimer les traitements versés aux titulaires de la Légion d’honneur et de la Médaille militaire pour faire des économies de gestion.

Dans un rapport, le sénateur, 55 ans, membre de la Commission des finances du Sénat explique que « toutes les décorations de l’ordre de la Légion d’honneur attribuées aux militaires et assimilés, au titre militaire actif, ainsi qu’aux personnes décorées pour faits de guerre, en considération de blessure de guerre ou de citation » et « toute concession de médaille militaire » donnent droit à un traitement, compris entre 4,57 et 36,59 euros par an.

Selon Michel Canivet, le coût de gestion de ces traitements, pour le Service des retraites de l’État, serait compris entre 650.000 et 800.000 euros par an, à comparer aux 720.000 euros effectivement versés en 2015 aux médaillés militaires et légionnaires concernés.

Il souhaite donc que des économies de gestion soient réalisées, sans toutefois diminuer les crédits attribués aux légionnaires et aux médaillés militaires.  Il propose de mettre ces traitements en extinction et, en contrepartie, de verser les sommes ainsi dégagées aux sociétés d’entraide des membres de la Légion d’honneur et de la Médaille militaire, voire à l’Office national des anciens combattants (Onac).

Cette mesure permettrait de redonner à l’effort financier consenti par l’État sa vocation première, à savoir assurer une véritable action de solidarité en faveur des médaillés militaires et des légionnaires rencontrant des difficultés financières.

A voir également

Le général d'armée Richard Lizurey, directeur général de la Gendarmerie le 10 janvier à Paris (Ph:M.GUYOT/ESSOR)

L’Arme sous le commandement du général Lizurey (dossier)

Depuis 2016, c'est Richard Lizurey qui est le patron des gendarmes. Revue des actions du général d'armée.

2 Commentaires

  1. orain

    Ce sénateur a raison de vouloir faire des économies mais il se trompe de cible, il suffit de retirer 500 euros par mois à tous ces députés et sénateurs, ce qui ne devrait pas beaucoup impacter leurs traitements et ainsi La France réduirait sérieusement son déficit, mais, non ces gens là demandent au peuple de faire des efforts pour qu’ils puissent se gaver.
    Il faudrait également informer ce sénateur que le traitement de la médaille militaire (4,57 euros par an) Oui je dis bien par an n’a pas été revalorisé depuis 1956, c’est peut-être là le problème.

  2. LEP412

    +1
    faites comme je dis……
    Et nous sommes dirigés par des incompétents…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *