vendredi 2 octobre 2020
Accueil / Société / Seine-et-Marne : suicide d’un policier au commissariat de Meaux
Un policier de 40 ans s'est donné la mort mardi avec son arme de service dans les locaux du commissariat de Meaux en Seine-et-Marne.

Seine-et-Marne : suicide d’un policier au commissariat de Meaux

Un policier de 40 ans s’est donné la mort mardi avec son arme de service dans les locaux du commissariat de Meaux en Seine-et-Marne a-t-on appris mercredi de source policière.

Marié et père de trois enfants, ce policier affecté à la compagnie départementale d’intervention, dont une antenne est basée à Meaux, a été retrouvé vers 16H00 dans les vestiaires du commissariat par ses collègues. “Les policiers étaient rentrés pour un moment de pause après une patrouille, certains étaient dans la salle de repos, et c’est à ce moment-là qu’il s’est donné la mort avec son arme de service”, a-t-elle poursuivi.

Les raisons de son geste ne sont pas connues. “Tout le monde est perplexe, sous le choc”, a-t-elle ajouté. L’inspection générale de la police nationale (IGPN), la “Police des polices”, a été saisie d’une enquête.

Une cinquantaine de suicides par an

Avant la mort de ce policier, 36 suicides de policiers et 17 de gendarmes avaient déjà été recensées cette année, avait indiqué mardi le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve. Il avait ajouté qu’il présiderait “personnellement” une réunion de travail afin “d’analyser les causes” de ces suicides et “définir des solutions”, lors d’un discours devant les responsables de la Police et de la Gendarmerie réunie à Paris.

Les suicides sont un problème récurrent dans la Police et la Gendarmerie. Leur taux est un peu plus élevé que celui de la moyenne de la fonction publique et de la moyenne nationale, selon les études réalisées à ce sujet, soit une cinquantaine par an. Ces mêmes études pointent dans la majorité des cas des “problèmes personnels” comme origine. Dans la majorité des cas également, les victimes se suicident avec leur arme de service.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *