lundi 26 octobre 2020
Accueil / L'actualité Île-de-France / Sébastien Grenier, un gendarme en ballade (vidéo)

Sébastien Grenier, un gendarme en ballade (vidéo)

La célèbre Méhari de l'adjudant-chef Grenier, sous l'étroite protection de deux gros bolides militaires, sur le parking de l'actuelle caserne de Gendarmerie place de la Garonne à Saint-Tropez (Crédit photo : Sébastien Grenier)
La célèbre Méhari de l’adjudant-chef Grenier, sous l’étroite protection de deux gros bolides militaires, sur le parking de l’actuelle caserne de Gendarmerie place de la Garonne à Saint-Tropez (Crédit photo : Sébastien Grenier)

Officiellement, Sébastien Grenier est adjudant-chef de réserve. Officieusement, il porte les traits du maréchal des logis -chef Cruchot pour le plus grand bonheur des passants de sa ville de Fontenay-Trésigny (Seine-et-Marne). Un gendarme aussi sympathique qu’attachant, dont l’amour qu’il porte à sa Méhari n’a d’égal que sa dévotion envers l’Arme.

Lire aussi sur L’Essor : Passez l’été en compagnie des gendarmes de Saint-Tropez

Ni acteur, ni imitateur, Sébastien Grenier est un passionné qui cherche à faire revivre le mythe du Gendarme de Saint-Tropez auprès des curieux. Ce vrai gendarme de la réserve opérationnelle nous explique, “c’est mon enfance. J’ai été baigné par ce film lors de mon enfance. Né en 1964, le film est sorti en 1968, c’était le film qu’on allait voir avec les parents au camping (rires). Le fait d’être dans la Gendarmerie ne m’a pas aidé non plus à m’en séparer (rires)”.

Cruchot chevillé au corps

Galons brodés avec les mêmes erreurs que les films, tenue réglementaire, képi patiné, Sébastien Grenier entretient le moindre détail sur son authentique uniforme d’époque, daté de 1968. “J’entretiens le côté sérieux de mon personnage de gendarme, puis en même temps les touristes attendent toujours un petit clin d’oeil à la saga qui les fait rire. Une petit mimique à la Louis de Funès en montrant mes yeux, “C’est pas là c’est la”. Rien que ce geste ça les fait sourire. (…) Ce mythe du gendarme subsiste encore à Saint-Tropez. Ce n’est pas la fuite en voyant l’uniforme, c’est au contraire l’afflux vers moi avec l’uniforme et la Méhari, c’était assez marrant à voir.” nous raconte avec émotion cet inconditionnel de l’univers de Jean Girault.

Chez les vrais gendarmes de Saint-Tropez, le maréchal des logis-chef Grenier fait comme chez lui (Crédit photo : Sébastien Grenier)
Chez les vrais gendarmes de Saint-Tropez, le maréchal des logis-chef Grenier fait comme chez lui (Crédit photo : Sébastien Grenier)

Sur la route, ceux qui la croisent la klaxonnent et l’applaudissent. Le charme de la Méhari continue de faire son petit effet, trente ans après son retrait officiel des véhicules de la Gendarmerie. Aussi léger que maniable, cette décapotable Citroën, à la carrosserie kaki peut atteindre facilement les 100 km/h. Popularisé par le film les Gendarmes et les extraterrestres, sorti en 1979, la Méhari est devenu le compagnon de route indissociable du maréchal des logis-chef, Ludovic Cruchot dans ses courses-poursuites effrénées contre les nudistes.

“La Méhari est construite sur une base de 2CV. Il y a une carrosserie en plastique qui la rend extrêmement maniable, malgré le fait qu’elle soit conçue avec une traction avant, au niveau motorisation. Mais équivalent presque à un 4×4. La Méhari à un taux de franchissement équivalent vis-à-vis de son poids, environ 550 kg. (…) Pour l’anecdote, dans le cahier des charges de sa conception, il a été demandé à Citroën que l’on puisse transporter sur le siège avant, des oeufs frais sur un champ fraîchement labouré.”  Sébastien Grenier ne tarit pas d’éloges vis-à-vis de cette automobile mythique de la Gendarmerie, qu’il chérit désormais comme son deuxième enfant

Un succès bon enfant et respectueux des valeurs de la Gendarmerie

Cette Méhari unique en son genre, Sébastien Grenier, depuis sa première découverte du véhicule lors de son service militaire en 1988 continu près de trente ans après à entretenir le mythe. Poste radio reconstitué, sièges passagers réaménagés, malle officieuse du Gendarme à New-York et moteur à air reposé, ce véhicule militaire retrouve de sa superbe sous l’oeil attentif de son propriétaire. “C’est un succès inattendu et on me demande un peu partout pour des manifestations. Notamment, la prochaine en date, où je participerai à la parade des 120 ans du Mondial de l’Automobile à Paris. (…) J’ai eu l’occasion de rencontrer certains généraux à l’EOGN. J’y suis allé avec ma Méhari et ils m’ont félicité. Ils m’ont même évoqué l’idée de pourquoi pas faire la caravane du Tour de France. (…) J’amuse la galerie et tout le monde en redemande. Je fais plaisir à la fois aux fans et aux passionnés de voitures” confie euphorique le nouveau gendarme de Saint-Tropez.

Cette passion débordante pour les aventures de Cruchot, Sébastien Grenier s’en verra récompensé. À l’occasion de la remasterisation des cinquante ans du premier opus, Le Gendarme de Saint-Tropez, celui-ci est mandaté par la société de production Unzero Films pour devenir l’ambassadeur officiel du film.

L'adjudant-chef de réserve Grenier en compagnie de l'actrice Catherine Serre, plus connue pour son rôle de Christine Recourt dans Le Gendarme et les Gendarmettes (Crédit photo : Sébastien Grenier)
L’adjudant-chef de réserve Grenier en compagnie de l’actrice Catherine Serre, plus connue pour son rôle de Christine Recourt dans Le Gendarme et les Gendarmettes (Crédit photo : Sébastien Grenier)

En partenariat avec la ville de Saint-Tropez, M6, le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) et l’Association des collectionneurs pour la sauvegarde du patrimoine de la maréchaussée à la Gendarmerie (ACSPMG), Sébastien Grenier assure l’animation. Toujours souriant comme à son habitude, il assure pour les fans des essais de sa Méhari, pose volontiers pour des clichés souvenirs et s’offre quelques échanges courtois et drolatiques avec les touristes.

Très proche du maréchal des logis-chef Nicolas Moulin,  président de l’Association de conservation et de sauvegarde de la maréchaussée et de la Gendarmerie (ACSPMG) et de l’association Les Étoiles Bleues, il a notamment rendu hommage, lors de son passage à la brigade de Pierrefeu-du-Var, aux deux gendarmes Audrey Bertaut et Alicia Champlon, tuées en 2012 lors d’une intervention à Collobrières.

Une mission qu’il prend très au sérieux, tant sa dévotion envers les films et l’institution gendarmique est sans failles. “C’est une opportunité unique que j’ai saisie et que je n’aurais peut-être jamais l’occasion de revivre. Mon rôle consistait à être présent à Saint-Tropez, en uniforme avec la Méhari. Porter une tenue d’un personnage mythique du film, c’était pour faire l’avant-première devant la célèbre Gendarmerie à Saint-Tropez pour marquer l’évènement. Puis en même temps, faire un peu de promotion pour le film (…) Ce n’est pas mon gagne-pain et je ne tourne pas en dérision la Gendarmerie. J’essaye de me montrer très respectueux vis-à-vis de l’image de l’institution et du métier. C’est mon plaisir et les gens me le rendent bien” raconte-t-il avec fierté. Une chose est sûre, que vous soyez sur une route où en rassemblement, le gendarme Grenier se fera un plaisir de vous verbaliser avec l’humour qui le caractérise.

M.C.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " : des articles inédits, une veille sur la presse et des informations pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.