mercredi 28 octobre 2020
Accueil / Société / Retour au calme à Montigny-en-Gohelle après la mort d’un habitant interpellé

Retour au calme à Montigny-en-Gohelle après la mort d’un habitant interpellé

La ville de  (Pas-de-Calais), dont un habitant a été tué jeudi par la Police lors de son interpellation, a été le théâtre d’échauffourées entre des résidents et la police, mais connaissait un retour au calme en début de soirée.

“Il y a eu de façon sporadique et assez éclatée sur l’ensemble de Montigny des incidents du type incendies de conteneurs à ordures, bris d’un abribus, des choses de ce genre”, et également des jets de cailloux, a déclaré le préfet du Pas-de-Calais, Denis Robin, qui s’est rendu sur place. “On a eu des groupes d’une quarantaine d’individus qui ont essayé ainsi de multiplier les incidents”, a-t-il ajouté, mais aux environs de 17H00, “la situation semble apaisée, sous contrôle”.

Des forces de l’ordre déployées dans la journée resteront dans la soirée et dans la nuit de jeudi à vendredi “aux côtés de la population pour assurer la tranquillité dans la commune”, a informé le préfet. Un homme dont la responsabilité est susceptible d’être engagée pour des dégradations a été interpellé vers 17H00.

Un homme de 26 ans a été tué par un policier jeudi en fin de matinée lors d’une interpellation mouvementée à son domicile de Montigny-en-Gohelle (Pas-de-Calais), a-t-on appris de source judiciaire.

L’homme était recherché par la Police après avoir tenté jeudi matin, muni d’une paire de ciseaux, d’extorquer de l’argent à la gérante d’un hôtel de Fontaine-Notre-Dame, près de Cambrai (Nord), où il avait passé la nuit. Il avait ensuite pris la fuite en voiture. Vers 11H30, une patrouille de quatre policiers s’est rendue au domicile du suspect, identifié grâce à sa voiture, pour l’interpeller.

Selon les premiers éléments de l’enquête, le suspect se serait précipité sur l’un des policiers qui aurait alors ouvert le feu en direction de ses jambes. Le suspect est revenu à la charge, frappant le policier au thorax avant que celui-ci ne tombe à terre. Un de ses collègues aurait alors ouvert le feu en direction du suspect, l’atteignant à l’abdomen. L’homme est mort sur place. Les jours du policier blessé ne sont pas en danger, a-t-on dit de même source.

L’homme tué avait une condamnation à son casier judiciaire pour détention de stupéfiants.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.