samedi 31 octobre 2020
Accueil / Société / RER attaqué à Grigny : le dispositif policier renforcé

RER attaqué à Grigny : le dispositif policier renforcé

“Huit à neuf victimes” de vols avec violence ont été recensées mardi à la mi-journée et six plaintes déposées après les agressions commises sur des voyageurs par un groupe de jeunes dans un RER samedi à Grigny dans l’Essonne, a-t-on appris de source policière.

Selon les premiers témoignages et les images de vidéosurveillance, une vingtaine de personnes ont pénétré dans la gare de Grigny-Centre vers 22H00-22H30 samedi et en sont sorties quelques minutes plus tard. Mardi à la mi-journée, aucune interpellation n’avait été annoncée.

Les victimes, qui voyageaient sur la ligne D du RER, ont déclaré aux policiers que les malfrats leur avaient dérobé leurs portefeuilles, sacs à main et téléphones portables et avaient fait usage de gaz lacrymogène.

Mardi matin, six dépôts de plainte concernant cette affaire avaient été enregistrés. “J’étais dans le RER en direction de Corbeil-Essonnes, et à Grigny nous avons entendu beaucoup de bruit et de cris et nous avons vu des gens courir sur les quais”, a raconté un jeune homme sous couvert d’anonymat. Les jeunes gens, qui avaient le visage dissimulé, sont passés de wagon en wagon et ont attaqué “le plus de monde possible”, a-t-il expliqué. “Moi j’ai pris un coup de poing et du gaz lacrymogène dans les yeux. Ils ont arraché le sac à main de mon amie et m’ont pris mon argent. C’était rapide, violent et cela avait l’air très organisé”, a ajouté ce jeune homme, étudiant à Evry, qui a déposé plainte.

Un dispositif policier renforcé va être mis en place à partir de 15h mardi et jusqu’à nouvel ordre, a précisé la Police. L’enquête a été confiée à la Sûreté départementale.

Un dispositif policier renforcé a été instauré mardi à 15H00 et sera en place et jusqu’à nouvel ordre dans la gare de Grigny-Centre et sur une partie de la ligne D, qui transporte chaque jour 550.000 voyageurs.

Mardi après-midi, plusieurs policiers patrouillaient sur les quais de la gare et cinq fourgons de Police y étaient stationnés, a constaté une journaliste de l’AFP. Vers 16H30, Manuel Valls s’est rendu sur place pour rencontrer les usagers et les forces de Police avant de prendre le RER à Evry, ville qu’il a dirigée jusqu’en 2012, puis l’avion pour aller à Toulouse, a informé son successeur à la mairie Francis Chouat.

“On demande au ministre de l’Intérieur qu’il prenne des décisions, et pas simplement de mettre en place quelques policiers de plus pendant quelques jours”, a réagi Jean-Claude Delarue, président de la Fédération des usagers des transports et services publics, qui souligne qu’il “y a des problèmes de sécurité permanents sur les RER. “Il faut faire en sorte qu’on n’ait plus la trouille de prendre le train”, a-t-il ajouté.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.