vendredi 23 octobre 2020
Accueil / Société / Renvoi du procès de l’ex-fonctionnaire de la PAF qui avait critiqué la Police

Renvoi du procès de l’ex-fonctionnaire de la PAF qui avait critiqué la Police

Le procès de Sihem Souid, cette ex-adjointe de sécurité de la PAF d’Orly auteur d’un livre au vitriol critiquant certains comportements dans la Police, et qui lui avait valu d’être poursuivie par son supérieur hiérarchique pour diffamation, a été renvoyé mardi pour raisons de santé.

L’ex-adjointe de sécurité s’était fait connaître du grand public après avoir publié en octobre 2010 un “Omerta dans la Police” aux éditions du Cherche-Midi, où elle dénonçait “le trafic de chiffres” et le climat de racisme et d’homophobie régnant selon elle à la Police aux frontières (PAF) d’Orly.

Elle devait être jugée mardi devant la 17e chambre correctionnelle, ainsi que les deux éditeurs, Jean-Marie Montali et Philippe Heracles, pour avoir diffamé dans ce livre son ancien supérieur hiérarchique et directeur de la PAF, Alain Bianchi. Mais l’avocat des prévenus, Richard Malka, a demandé au tribunal le renvoi de l’audience, invoquant des raisons de santé pour sa cliente.

Le tribunal a décidé de renvoyer l’affaire au 9 juillet, au mieux, sinon le 5 novembre. Sihem Souid est actuellement chargée de mission dans un service d’aide aux victimes du ministère de la Justice.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " : des articles inédits, une veille sur la presse et des informations pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.